L'Eure Agricole Et Rurale 02 décembre 2019 à 10h00 | Par Audrey Ottonelli

Thomas Durand veut « agir pour son territoire ».

A l’approche des municipales, L’Eure Agricole et Rurale vous propose de découvrir, chaque semaine, le portrait d’un agriculteur qui souhaite s’investir pour son territoire. Aujourd’hui, Thomas Durand de Vexin-sur-Epte.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Thomas Durand révèle avoir la fibre du développement
durable et souhaite améliorer la pratique sur la commune nouvelle.
Thomas Durand révèle avoir la fibre du développement durable et souhaite améliorer la pratique sur la commune nouvelle. - © A.O.

Thomas Durand est agriculteur à Tourny, commune déléguée de Vexin-sur-Epte. En 2001, il devient conseiller municipal puis maire en 2014. « A cette même date, j’ai été élu vice-président de la communauté de communes Epte-Vexin-Seine  ».

Deux ans plus tard, la commune de Vexin-sur-Epte, fusion de 14 communes dont Tourny, voit le jour. « Je suis devenu 1er adjoint de la commune nouvelle ». En 2017, Thomas Durand a été sollicité - «  en partie pour mon âge mais également pour mes compétences et pour l’équilibre géographique des élus » - pour intégrer la nouvelle communauté d’agglomération Seine Normandie Agglomération (SNA - regroupement des communautés de communes des Andelys et de ses environs et Epte-Vexin-Seine et de la communauté d’agglomération des Portes de l’Eure).

Il prend, alors, le poste de vice-président en charge notamment de l’aménagement et du territoire. Des sujets qui lui tiennent à coeur.

 

DES IDÉES ET DES ENVIES

Thomas Durand (sans étiquette) a, dernièrement, déclaré sa candidature aux municipales.

Il se présentera en tête de liste à Vexin-sur-Epte. Michel Jouyet, actuel maire de la commune nouvelle, ayant annoncé récemment ne pas souhaiter se représenter après quasiment 40 années de vie politique.«  Je trouve la politique très intéressante malgré le taux d’emmerdement qui va avec », s’amuse l’agriculteur. « J’aime agir pour mon territoire. Ce territoire à enjeux entre Paris et Rouen. Je souhaite faire bouger les choses. Ce n’est pas parce que l’on est un territoire rural car nous devons nous plaindre du désengagement de l’Etat, de la baisse des dotations et des moyens. Il faut agir, dynamiser ou redynamiser et offrir un territoire attractif  ». « J’ai de nombreuses idées sur la question de l’aménagement.

Nous ne devons pas subir l’urbanisation. Nous devons travailler sur une politique d’aménagement qui contenterait les néo-ruraux et les agriculteurs par exemple. Il faut avancer ensemble, désamorcer les problèmes s’il y en a  ». L’agriculteur révèle avoir la fibre du développement durable et souhaite améliorer la pratique sur la commune nouvelle. Thomas Durand a toujours pris ses fonctions « à bras le corps. C’est un engagement chronophage mais tellement passionnante. Je souhaite impulser mon territoire. Je veux être ambitieux, agir pour lui et ses habitants  ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui