L'Eure Agricole Et Rurale 26 mars 2019 à 16h00 | Par CATHERINE BAUSSON & CLAIRE CARAES – chambre regionale d'agriculture de Normandie

Super G : valorisation des prairies permanentes normandes

La Normandie est connue et reconnue pour son herbe que beaucoup nous envient. Grande dominante des surfaces normandes, les prairies permanentes représentent les deux tiers des surfaces fourragères et 36 % de la SAU devant les cultures céréalières (31 % de la SAU) (SSP Agreste, 2016). Voilà pourquoi la région Normandie a été sollicitée pour participer à un grand projet européen sur la prairie permanente appelé Super G (Su stainable Permanent Grassland).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Plus de productivité, des outils d’aide à la décision, des services rendus, voici les axes de travail pour les quels la chambre d’agriculture a besoin d’éleveurs volontaires !
UN PROJET D’ENVERGURE
Le projet super G, démarré en 2018, regroupe 20 partenaires à travers toute l’Europe pour couvrir les cinq régions climatiques (atlantique, méditerranée, boréale, continentale, et alpine) : agriculteurs, chercheurs, enseignants et conseillers. Etabli sur 5 ans, il vise dans un premier temps à caractériser la diversité des prairies permanentes et des systèmes d’élevage associés. L’objectif est de travailler, en s’appuyant sur des fermes supports et sur une typologie des prairies, sur l’optimisation de la conduite et du management des surfaces toujours en herbe, par la collecte et l’analyse de données dont notamment celles de pousse. Ces synthèses alimenteront le développement d’outils d’aide à la décision (OAD) à destination des agriculteurs pour les aider au suivi et à la valorisation de l’herbe sur leur exploitation. En Normandie, Super G va s’appuyer sur un réseau de 20 fermes pilotes, rassemblant plusieurs types d’élevages et de pratiques, conventionnels et biologiques. Afin de constituer ce réseau, la chambre recherche des éleveurs volontaires pour participer. La seule condition est bien sûr de posséder des surfaces en prairies permanentes et de vouloir travailler en commun à leur meilleure valorisation. Pourquoi devenir une ferme pilote Super G ? Les différents échanges au sein du réseau, les tests de nouveaux outils, vous permettrons d’améliorer le pâturage de votre troupeau, de mesurer la pousse de l’herbe et les stocks disponibles, de comprendre les services d’un système herbager et faire de vos surfaces toujours en herbe des ressources plutôt que comme des contraintes.
LES ENGAGEMENTS NÉCESSAIRES
Participer à ce projet nécessitera de votre part de vous engager sur de la disponibilité, de la mise en commun de données et une réponse à diverses sollicitations sur la durée des 5 ans. Annuellement, il vous sera demandé de répondre à un questionnaire 1 h 30 -2 h avant septembre en 2019 et en 2020 ; de participer au groupe de discussion, 1 journée/an, fin juin ; d’effectuer la mesure (*) de la pousse de l’herbe sur vos parcelles en PP d’avril à septembre (pause estivale) une fois par semaine et de tester de nouveaux outils, de nouvelles démarches pour 1 à 2 jours par an.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui