L'Eure Agricole Et Rurale 21 mai 2020 à 07h00 | Par CATHERINE HENNEBERT

Stratégie de relance du tourisme en Normandie.

Le comité touristique de Normandie, les départements normands, le réseau des offices du tourisme et les agences départementales du tourisme ont travaillé à un plan de communication pour relancer le tourisme.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La Seine-Maritime, terre de grandes découvertes
de plein air.
La Seine-Maritime, terre de grandes découvertes de plein air. - © PIXABAY

Depuis le 11 mai, l’accueil de groupe de 10 personnes est à nouveau autorisé sur les sites touristiques mais « l’évolution reste très incertaine pour les acteurs du tourisme » explique Xavier Prévotat, directeur de Seine-Maritime Attractivité. Le comité régional du tourisme, le réseau des offices de tourisme, les agences départementales du tourisme, les principaux représentants des filières touristiques en Normandie se sont donc mobilisés autour d’une stratégie de rebond pour soutenir l’activité touristique de la Région.

 

« BAH FRANCHEMENT, LA NORMANDIE C’EST MIEUX QUE LE TAJ MAHAL »

Etant donné la conjoncture, il a été décidé que cette stratégie de communication serait à destination des Normands : « Nous nous sommes fait la réflexion que pour le moment, seule la clientèle de hyper proximité pouvait venir chez nous en Seine-Maritime, c’està-dire les Normands eux-mêmes. Nous les invitons donc à découvrir ou redécouvrir notre département au travers d’un plan de communication massif. Cela nous semble jouable pour des questions de sécurité et nous avons dans notre département de beaux produits en matière d’itinérance pédestre et vélo. Dans cette campagne, un volet à destination des habitants de l’Ile-de-France et des Hauts-de-France est également envisagé ». Cette campagne se veut collective, à l’échelle de la Normandie toute entière. Le CRT a déjà prévu de réattribuer 500 000 € de son budget 2020 pour cette campagne et a invité l’ensemble des offices de tourisme et agences départementales de tourisme à s’engager à ses côtés afin, d’une part de co-financer la campagne pour optimiser sa diffusion, et d’autre part de participer au contenu rédactionnel partagé, en adéquation avec le message global de la campagne, pour une appropriation locale. « Nous devons être prêts à communiquer pour la fin du mois de mai. La communication se fera sur support digital pour commencer, ce qui permet d’être très réactif. J’espère que nous pourrons également avoir un affichage urbain ».

 

UN MAGASIN TOURISTIQUE POUR VENDRE EN LIGNE

Avec un ton humoristique et décalé, cette campagne collective fait donc une suggestion aux Normands : rester enNormandie cet été pour redécouvrir la région, pour être solidaires des acteurs du tourisme qui souffrent et pour des raisons de simplicité, étant donné l’incertitude qui plane sur nos déplacements futurs. « En utilisant des expression normandes, l’idée est de mettre en comparaison des totems touristiques mondiaux avec nos offres de pleine nature magnifiques ».« Notre travail c’est aussi accompagner les entreprises pour les soutenir dans la reprise. Nous imaginons plusieurs actions pour les aider à mieux réserver en ligne. Par exemple avec Place de marché (espace-pro.seine-maritime-tourisme.com/fr/nos-strategies/departementales/place-de-marche.php), un magasin touristique pour vendre en ligne. Nous avons proposé également une série de formations pour aider les prestataires à rouvrir. Cette action va être renforcée et prolongée » ajoute Xavier Prévotat.

 

COACHING POUR L’HÔTELLERIE

Une autre action a été mise en place en faveur des 200 hôteliers indépendants de Seine-Maritime. Ces derniers travaillent beaucoup avec le tourisme d’affaire (près de 50 % de leur CA). « Le 20 mai, nous avons proposé un webinaire pour aider ces entreprises à mieux ajuster leurs prix en fonction de la conjoncture. Avec le cabinet RMD, spécialisé sur les problématiques spécifiques de management et de développement de la valeur des réseaux, nous leur proposerons un diagnostic et un suivi sur plusieurs mois. Ce coaching devrait être pris en charge pour l’essentiel. Cette action était prévue et tombe très bien avec la situation actuelle ». Enfin SMA76 se pose la question d’un tourisme plus durable sur le plus long terme. Le sujet était déjà sur la table mais il est souhaité une accélération de la transition. « Le tourisme durable est la clé de l’avenir. Les gens recherche un retour aux sources, moins de tourisme de masse ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui