L'Eure Agricole Et Rurale 18 avril 2012 à 16h01 | Par L'Eure Agricole

Solidarité - Associer les familles en précarité et le monde agricole

“Habiter ensemble le territoire” est le nouveau projet quinquennal du Secours Catholique de l’Eure.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le Secours Catholique souhaite que la distribution alimentaire devienne le support d’une éducation à la consommation.Pour cela, la participation des agriculteurs est sollicitée !
Le Secours Catholique souhaite que la distribution alimentaire devienne le support d’une éducation à la consommation.Pour cela, la participation des agriculteurs est sollicitée ! - © (Dr A. Favre, BA 14/archives)

A l’occasion de l’élaboration de son nouveau projet quinquennal, le Secours Catholique de l’Eure souhaite transformer ses dix-huit lieux d’accueil où il pratique de la distribution alimentaire. “Avec la crise économique que nous traversons, ce sont près de 350 familles en grande précarité qu’accompagne le Secours Catholique, chaque semaine, dans le cadre d’une aide alimentaire. Les produits que les bénévoles distribuent proviennent pour l’essentiel de la Banque Alimentaire de l’Eure, et des grandes surfaces pour le reste” expliquent les responsables.

Philippe Mahieu, délégué du Secours Catholique de l’Eure, résume la démarche : “Aujourd’hui, nous voulons transformer cette simple distribution alimentaire et créer un véritable lien social entre les familles en difficultés et les différents acteurs sociaux. Il s’agit redonner une place digne à chacun des accueillis du Secours Catholique. Nous lançons donc un appel à tous les agriculteurs de notre département intéressés par cette démarche.” Philippe Mahieu poursuit les explications : “Nous avons, dans notre département, des familles qui ne parviennent plus à se nourrir correctement. Elles doivent se satisfaire de produits de basse qualité. Dans ce contexte, il leur est souvent difficile de respecter les règles diététiques et sanitaires. D’un autre côté, nous constatons que les agriculteurs eurois sont  nombreux, qu’ils produisant des denrées de qualité. Et, surtout, ils cherchent à s’organiser autour de filière courte de commercialisation, car les circuits de distribution ordinaires compriment exagérément les prix des produits. Au passage, on constate que cette pression sur les prix au producteur ne bénéficie même pas aux personnes en difficultés, puisqu’elle ne se traduit pas par une diminution du prix de vente dans le commerce !”

Aussi, le Secours Catholique propose de créer des partenariats locaux avec les agriculteurs produisant des fruits, des légumes, de la viande, des produits laitiers, des œufs… Afin d’assurer aux familles en difficulté des produits frais de qualité, tout en garantissant aux agriculteurs un débouché pour leurs produits. Les familles accueillies par les équipes du Secours Catholique pourraient participer à la confection des paniers, contribueraient à une adhésion, selon leurs ressources (le secours catholique prenant en charge la différence).

“A travers ce lien de coopération et la restauration de lien social, à travers l’échange de produits frais et de qualité, nous espérons mettre en place une éducation à la consommation. Il s’agit de faire prendre conscience qu’il est essentiel d’avoir une alimentation saine, équilibrée, et respectant l’environnement. Tout en permettant aux personnes en difficulté de participer dignement à l’économie locale” précise Mickaël Noé, stagiaire animateur au Secours Catholique d’Evreux.


 


retrouvez cet article dans l'Eure Agricole du 19 aril 2012, page 07

 


Contact


Si vous êtes sensible à cette démarche proposée par la délégation de l’Eure du Secours Catholique, contactez  Mickaël Noé au 02 32 33 05 90 ou mickael.noe@secours-catholique.org.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui