L'Eure Agricole Et Rurale 27 mai 2021 a 08h00 | Par Thierry Guillemot

Semaine de l'agriculture en Normandie : de la Chambre aux champs.

La SAF (Semaine de l'Agriculture Française) s'est achevée en ce lundi de Pentecôte. Dans l'Eure, plus d'une cinquantaine d'animations a été proposée. Au menu notamment, une visite d'essais céréales conduite par la Chambre d'agriculture départementale à Vandrimare (27).

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Jérémy Delaunay (agriculteur), Stéphanie Raux-Brout (directrice
de la CA), Anne-Laure Marteau (secrétaire de la CA 27) et Christophe Saingier (conseiller végétal).
Jérémy Delaunay (agriculteur), Stéphanie Raux-Brout (directrice de la CA), Anne-Laure Marteau (secrétaire de la CA 27) et Christophe Saingier (conseiller végétal). - © TG

« Les thématiques présentées sont très variées et se déclinent autour de visites d'élevages, de tours de plaine, de présentations de parcelles d'essais en céréales, de machines agricoles ou encore d'échanges dans des exploitations pour découvrir le travail à la ferme sous toutes ses formes ». En ce vendredi de pont, Anne-Laure Marteau est en opération « séduction ». La secrétaire de la Chambre d'agriculture de l'Eure a convié la presse généraliste sur le terrain expérimental de la chambre consulaire. Sur une parcelle mise à disposition par le Gaec Delaunay à Vandrimare. Douze variétés de blé sont passées au crible. C'est une des 3 plateformes départementales. « Le potentiel et la robustesse de chaque variété seront analysés après compilation de tous les enregistrements, chiffres ou observations emmagasinés du semis à la récolte. Cette compilation nous permettra d'apporter aux adhérents des GDA (Groupement de Développement Agricole) des références techniques indépendantes », explique Christophe Saingier, conseiller végétal de l'antenne des Andelys.

 

Amélioration perpétuelle

« Une visite de cette plateforme à destination de nos adhérents est programmée en juin, mais cette ouverture vis-à-vis du consommateur nous permet de rappeler le travail quotidien des agriculteurs qui s'inscrivent dans une logique d'amélioration perpétuelle au regard des attentes sociétales et du changement climatique par exemple », rebondit Anne-Laure Marteau. Du ludique donc et du pédagogique pour remettre parfois l'église au coeur du village. L'élue de la Chambre a, elle aussi, ouvert les portes de son exploitation. Un de ses visiteurs pensait que le colza se récoltait à la main ! Alors entre un pulvérisateur, un épandeur d'engrais, un semoir à céréales et une moissonneuse-batteuse, il y a encore quelques bonnes leçons de choses à distiller.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique