L'Eure Agricole Et Rurale 23 octobre 2013 à 08h00 | Par L'Eure Agricole

Secours - Un brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique

Un test de sélection d'entrée en formation est prévu le 25 janvier 2014 à 8 h à la piscine Jean Bouin à Evreux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Costie Pruilh

La direction départementale de la cohésion sociale de l'Eure (DDCS 27) et le comité départemental de sauvetage et de secourisme de l'Eure organisent conjointement une formation préparant à l'examen du Brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique (BNSSA) du 24 au 28 février 2014 et du 21 avril au 25 avril 2014 à Evreux. Le coût de la formation est fixé à 400 EUR.

Un test de sélection d'entrée en formation est prévu le 25 janvier 2014 à 8 h à la piscine Jean Bouin à Evreux. Les conditions d'inscription  :
- être âgé(e) de 17 ans le jour de l'examen,
- être apte médicalement à la pratique de la natation et du sauvetage aquatique,
- être assuré(e) en "responsabilité civile",
- s'acquitter des frais de formation.
Clôture des inscriptions le 10 janvier 2014.
Contact : Pascal Lepiller - Tél. 02 32 24 86 09,
pascal.lepiller@eure.gouv.fr

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui