L'Eure Agricole Et Rurale 25 juin 2014 à 16h56 | Par F. Carbonell

Safer HN : Afin de garantir un territoire équilibré et durable

Le foncier agricole haut normand méritait bien que tous les acteurs du territoire haut normand y consacrent une table ronde. Tous ont joué le jeu. Utile et instructif.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 (© FC) Nicolas Mayer-Rossignol, le président de la Région Haute Normandie © FC Thomas Diemer, le président des JA National © DR/DR Pierre Le BAillif, président JA Haute Normandie © DR/DR

Jean-Louis Destans, président du conseil Général de l'Eure, Nicolas Mayer-Rossignol, le président de la Région Haute Normandie, Sébastien Windsor, le président de la chambre d'Agriculture de Seine Maritime, Thomas Diemer, le président des JA National, Pierre Le Baillif, le président des JA de Haute Normandie et, naturellement, Emmanuel Hyest le président de la fédération régionale de la Safer ont été les grands animateurs de cet après-midi consacré d'assemblée générale dédiée au foncier agricole et à son devenir. Et la qualité des débats fut à la hauteur des interventions du jour. Face à l'analyse de la situation du foncier agricole via la Safer qui n'échappe pas, dans sa gestion, aux difficultés que la France rencontre actuellement. « Néanmoins, vous connaissez mon optimisme et nous devons regarder devant nous » a réaffirmé Emmanuel Hyest.  « Je me plais à rappeler combien l'agriculture tient une place importante dans l'économie de notre pays et tout particulièrement dans notre belle région de Haute Normandie. »


La lutte contre la financiarisation de l'agriculture
Si chacun des intervenants de la table ronde a apporté son éclairage sur la  gestion des territoires et du foncier agricole, le président de la fédération régionale haut normande a posé clairement sa vision de l'agriculture française. « Sachons garder l'image traditionnelle de cette agriculture française. Je veux parler d'exploitation de type familiale et à dimension humaine. » Pour cela, il faut d'abord assurer le renouvellement des générations. « Et si nous tenons au rythme d'une installation pour un départ, notre territoire continuera d'être attractif et de s'embellir. »
Cela dit, Emmanuel Hyest a aussi évoqué ses craintes, et l'une  plus particulièrement... « Il nous faut, en effet, lutter contre la financiarisation de l'agriculture et donc, par voie de conséquence, celle du foncier. Nous attendons, nous les Safer, que les législateurs poursuivent et amplifient les propositions qui ont été validées en terme de transparence du marché foncier lors de la première lecture de la loi d'avenir par les deux assemblées. »  
Convaincu « que le bon sens va l'emporter », Emmanuel Hyest est revenu sur la priorité de la Safer de Haute Normandie, celle de l'installation des jeunes agriculteurs. « Cela restera notre fil conducteur pour les années à venir...() Il nous faut donner des signes forts à tous ces jeunes agriculteurs qui sont dans l'attente de débuter leur carrière professionnelle. » Pour autant, « tous les projets doivent (...)


Suite de cet article dans l'Eure Agricole et Rurale du 26/06/14

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui