L'Eure Agricole Et Rurale 13 juillet 2022 a 08h00 | Par Frédéric DURAND

Retour dans le passé avec la 18ème balade des vieux moteurs.

Soixante vieux tracteurs ont sillonné les routes de l'Eure le temps d'un week-end.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © DR.

Le claquement des pistons ou les toux des pots d'échappement si caractéristiques s'entendaient de loin le samedi 25 et dimanche 26 juin pour la 18ème balade des vieux moteurs organisé par L'EPI.  L'association l'Épi a été créée pour sauvegarde le patrimoine agricole. Une édition spéciale pour les 20 ans de l'association qui a emmené soixante tracteurs plus les véhicules d'intendance sur une boucle de près de 90 kilomètres. À huit kilomètres heure, le samedi après-midi, le convoi parti de Bouquetot est passé par les communes de Saint-Léger-du-Gennetey, Pont-Authou, Brétigny, Berthouville avant de faire la halte du soir à Boissy-Lamberville à la ferme SCEA De Bouclon. Dimanche matin à 8h30, les tracteurs se sont élancés vers Morsan, Saint-Benoit-des-Ombres, Glos-sur-Risle pour le déjeuner, Ecaquelon, Illeville-sur-Montfort avec de rejoindre Le Hangar au point de départ : « comme d'habitude avec L'EPI, c'est né en se disant chiche !

Et si on organisait quelque chose ! C'est le leitmotiv de notre association. L'intérêt, c'est de faire sortir les tracteurs qui sont dans les garages à prendre la poussière. Les gars font une bonne révision et hop sur la route pendant deux jours. Ce sont des mécaniques solides. Les pannes arrivent immédiatement. Sur deux jours, nous n'avons eu qu'une crevaison et un problème de durite. De toute façon, nous avons de plus en plus de passionnés qui font attention à leurs engins », a expliqué André Terrier le Président de l'association. Alors, de routes secondaires en petits chemins de traverse, pour cet anniversaire, les 35 membres de l'organisation comme les participants, ont reçu un accueil chaleureux à chaque traversée de bourgs, villages et villes : « nous avons eu le droit à des tripes chez Mme Vittecoq à Saint-Benoit-des-Ombres, une bolée de cidre à Saint-Léger-du-Genetey, l'apéritif à la Mairie de Glos-sur-Risle ou encore un accueil chaleureux autour d'un feu de bois chez la famille De Bouclon avec cochon grillé et chants. De toute façon, les gens sur le bord des routes sont ébahis. Certains nous disent, ça marche encore ces trucs-là ! En plus de quelques panneaux de soutien, il y a toujours des applaudissements », a remercié André Terrier.o

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique