L'Eure Agricole Et Rurale 05 juin 2013 à 15h07 | Par par C. Hennebert

Rendez-vous - Une participation record pour le national Normande

Patrick Outrebon, président de l’association des éleveurs de race Normande de Haute-Normandie et éleveur à Campneuseville, nous donne ses impressions sur le National Normande qui se déroule du 7 au 9 juin à Neufchâtel.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
" 200 animaux seront présentés par environ 130 éleveurs" explique Patrick Outrebon. (© DR/Reussir) Albéric Valais, directeur de L’organisme de sélection Normande présente les stratégies de développement de la Normande en France et à l’export (dans l'Eure Agricole du 06/06, page 22) © DR/Reussir Retrouvez l'histoire de la race normande dans l'Eure Agricole du 06/06 page 23 © DR/Reussir

Quel est votre ressenti  ?
Nous avons eu un nombre record d’inscriptions, 600 animaux, des éleveurs de partout voulaient venir à Neufchâtel, de la Belgique aux Pyrénées. Au final, 200 animaux seront présentés par environ 130 éleveurs. Il y a 25 ans qu’il n’y a pas eu de concours national Normand en Seine-Maritime. Nous avons déjà organisé plusieurs fois des concours régionaux, alors on s’est dit pourquoi ne pas passer au niveau au-dessus ? Dans un premier temps, nous avons sollicité les collectivités pour savoir si elles nous suivraient. C’est un projet qui a fait l’unanimité. La Région et le Département ont voté ensemble la subvention. Le maire de Neufchâtel, Xavier Lefrançois, nous a beaucoup soutenus. Ce soutien et ces très nombreuses inscriptions sont très rassurants pour la race normande.


Qu’attendez-vous ?
Je souhaite que beaucoup d’éleveurs se déplacent bien sûr mais je souhaite aussi que le public soit nombreux. C’est pour cela que la manifestation est gratuite et surtout qu’elle se déroule à Neufchâtel. Organiser ce rendez-vous à Rouen aurait été plus facile au niveau infrastructure. Mais je pense que Neufchâtel-en-Bray est plus accessible aux éleveurs et puis nous voulions aussi faire un clin d’œil à notre fromage de Neufchâtel. Une plaque en forme de cœur sera d’ailleurs remise à chaque éleveur participant.



Votre regard sur la génétique de votre département ?
En Seine-Maritime, nous sommes pour la plupart des polyculteurs éleveurs. Nous nous sentons peut-être moins spécialisés que d’autres éleveurs de régions plus laitières. Nous avons une dynamique génétique un peu moins poussée mais nous avons une association qui bouge, avec des effectifs stables et des éleveurs qui s’engagent. Il y a un bon noyau, de bons techniciens et un bon esprit entre nous. Malgré tout, nous n’avons pas à rougir de notre niveau et d’ailleurs, le dimanche après-midi, il y aura une présentation de notre génétique par le centre d’insémination.


---------------------


Bertrand Boulet, éleveur à Boissey le Châtel témoigne

Bertrand Boulet, éleveur à Boissey le Châtel (27) participe
pour la première fois à un concours national.
Bertrand Boulet, éleveur à Boissey le Châtel (27) participe pour la première fois à un concours national. - © FC

 



Bertrand Boulet, éleveur à Boissey le Châtel (27) participe pour la première fois à un concours national. Retrouvez son témoignage dans l'Eure Agricole du 06/06, page 21FC

 

 


Retrouvez un dossier complet sur le National Normande dans l'Eure Agricole du 06/06/13, pages 21, 22, 23 et 24.

Programme du concours


Vendredi 7 juin
9 h - 18 h : jugement des sections et accueil des écoles ;
18 h : inauguration de la manifestation ;
19 h : Soirée “L’Armada de la liberté” à Rouen (réservée aux éleveurs).


Samedi 8 juin
9 h 30 - 10 h 30 : challenge interrégional ;
10 h 30 - 13 h : prix spéciaux ;
14 h 30 : vente élite aux enchères ;
16 h 30 : désignation de la Grande Championne ;
20 h : Soirée des éleveurs


Dimanche 9 juin
10 h – 12 h : concours des jeunes éleveurs ;
14 h 30 : défilé des femelles primées ;
17 h : clôture de la manifestation.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui