L'Eure Agricole Et Rurale 04 octobre 2013 à 12h26 | Par F. Carbonell

Qualité - Le Cercle d’échanges de l’Eure obtient l’accréditation Cofrac : une première !

Le 26 septembre dernier au Neubourg, l’ensemble des acteurs de l’agriculture euroise mais aussi du monde de l’entreprise ont participé à l’officialisation de l’accréditation Cofrac.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une nouvelle étape professionnelle vient d’être franchie par le Cercle d’échanges de l’Eure avec cette accréditation.                      Toute l’équipe entourant le président André Terrier et son directeur Pascal Allard ont fait un travail remarquable.
Une nouvelle étape professionnelle vient d’être franchie par le Cercle d’échanges de l’Eure avec cette accréditation. Toute l’équipe entourant le président André Terrier et son directeur Pascal Allard ont fait un travail remarquable. - © FC/Eure Agricole

L ‘accréditation diffère de la certification.D’abord, parce qu’elle requiert des connaissances techniques et l’intégration d’un expert dans le domaine concerné.Quant à la certification, il s’agit surtout de constater la conformité par rapport à une norme (à l‘exemple de la norme 9 001 ou 14001...).


Un “sésame” difficile à obtenir"
"L’accréditation va donc plus loin en apportant la reconnaissance de la conformité du système qualité et la compétence des personnels” précise Pascal Allard, le directeur du Cercle d’échanges de l’Eure.De fait, l’importance de cette accréditation n’a échappé à personne.Surtout pas aux personnalités départementales, aux acteurs de l’agriculture et de l’entreprise venus nombreux ce jeudi 26 septembre pour participer à cette officialisation.Pas surprenant d’ailleurs car l’accréditation Cofrac (le comité français d’accréditation, unique instance nationale d’accréditation et ses quatre sections gérées : les laboratoires, les inspections, les certifications et la santé humaine) ne se délivre pas “sur un claquement de doigt”.


Le parcours engagé par le Cercle d’échanges a imposé un engagement et un professionnalisme de tous les instants pour obtenir ce fameux sésame. Et il lui permet aujourd’hui d’être accrédité pour la vérification périodique des installations électriques sur tout l’hexagone et ce, pour tous les secteurs d’activité et tous les lieux de travail. “Nous sommes d’autant plus fiers qu’aujourd’hui, le Cercle d’échanges est la seule entreprise accréditée en vérification électrique dont le siège est dans l’Eure et la première structure agricole accréditée en France” rappelle André Terrier, le président du Cercle. “Je ne peux d’ailleurs passer sous silence tout le travail réalisé par notre équipe sur ces 16 derniers mois...() Nous avons été accompagnés par un cabinet spécialisé sur cette accréditation Iso 17020.Mais la rédaction du manuel qualité et toutes les procédures ont été réalisées par notre équipe constituée de huit personnes.Ces remerciements vont naturellement à nos responsables Sandrine Pohardy, responsable qualité et Arnaud Saint Denis, notre responsable technique.”


(...)


La suite de cet article dans l'Eure Agricole du 03/10/13, page 05

- © FC

Des réactions


Dominique Sorain :“Un degré supérieur de la qualité...”


“Je retrouve dans votre Cercle - un cercle d’excellence d’ailleurs - la longue tradition d’un monde agricole qui sait s’organiser. C’est une évidence de dire que les normes se sont beaucoup développées au cours de ces dernières années.Et vous avez su proposer des services, notamment en matière de ressources humaines, pour répondre aux attentes des acteurs de l’agriculture. La protection des salariés agricoles mais aussi des chefs d’exploitation est indispensable et l’accréditation, telle que vous l’avez obtenue, est le degré supérieur de la qualité pour la prévention.”

 


FC


D'autres réactions dans l'Eure Agricole du 03/10/13, page 05

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui