L'Eure Agricole Et Rurale 04 juillet 2013 à 13h06 | Par A. DUFUMIER

Prime AOP - Une revalorisation à à 50 €/1 000 l

Au printemps 2013, l’union des producteurs sous appellations d’origines protégées (AOP) Camembert, Livarot, Pont-L’Evêque, a relancé les négociations avec les industriels.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © F.T. Levasseur

L'objectif est d’aboutir à une revalorisation de la prime AOP à un niveau de 50 €/1000 litres, quelle que soit la laiterie. C’est ce qui ressortait, mardi 18 juin, de l’assemblée générale de l’Union. En contrepartie, l’organisation est prête à interdire l’utilisation d’aliments contenant des OGM dans la filière.

Réflexion autour d’une AOP Boeuf de Normandie

L’Union des producteurs AOP reste convaincue de la pertinence de la démarche de qualité entamée autour d’une filière “Boeuf de Normandie”, et de la reconnaissance de celle-ci en AOP. L’Union réaffirme ainsi le caractère mixte “lait-viande” de la race normande. Tonnages, de bons espoirs La commercialisation de livarot est assez stable ces dernières années (1 051 tonnes en 2012). En revanche, celle du Camembert de Normandie enregistre une hausse de 7 % en 2012 à 4 951 tonnes et le premier trimestre de 2013 enregistre encore une hausse de 4 % par rapport à la même période en 2012. Le Pont-L’Evêque, après une mauvaise année 2012 (- 5 % à 2 361 tonnes), enregistre un bon premier trimesttre 2013 (+ 3 %).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui