L'Eure Agricole Et Rurale 03 juin 2019 à 14h00 | Par L'Eure Agricole

Premiers enseignements des élections européennes

Abonnez-vous Réagir Imprimer
A 14 h le 27 mai, le Parlement européen annonçait les projections suivantes concernant les résultats des Européennes : le Parti populaire européen (PPE) sortirait en tête avec 180 sièges, devant l’Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates (S&D) à 146 sièges et l’Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe + Renaissance (ADLE&R) qui compterait 109 sièges. Viendraient ensuite le groupe Verts/Alliance libre européenne avec 69 sièges. Tout à droite de l’hémicycle, le groupe des Conservateurs et Réformistes européens (ECR) atteindrait 59 voix, devant l’Europe des Nations et des Libertés (ENL) avec 58 voix, et le groupe Europe de la liberté et de la démocratie directe (EFDD) avec 54 voix. Tout à gauche, le groupe de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique obtient 39 sièges. En France, les sondages annonçaient les résultats suivants pour la France : le Rassemblement national remporterait 23,31 % des voix (23 sièges), devant La République en marche/Modem avec 22,41 % (23 sièges) et Europe Écologie-Les Verts avec 13,47 % (13 sièges). Viendraient ensuite Les Républicains (LR) avec 8,48 % (8 sièges), puis la liste Parti socialiste/Nouvelle Donne/Place publique à 6,31 % (6 sièges), et enfin La France Insoumise (LFI) avec 6,19 % (6 sièges).

CONSTAT

Le premier constat est que les forces populistes et eurosceptiques, jusque-là éclatées, marquent des points dans la plupart des pays et pourraient prétendre cette fois à former une véritable coalition dans le nouvel hémicycle. Des responsables à Bruxelles redoutaient qu’ils puissent gagner jusqu’à 200 des 751 sièges, emmenés par Salvini et Marine Le Pen. Deuxième constat, les partis écologiques font une poussée. Les Verts allemands ont quasiment doublé leur score à 20,5-22 % (contre 10,7 % en 2014). Une poussée également nette en France où la liste Europe-Ecologie Les Verts devient la troisième force du pays, rassemblant de 12 à 13 % des voix contre 8,9 % en 2014. Troisième constat : déjouant les pronostics, les électeurs européens se sont massivement rendus aux urnes : la participation atteindrait 51 % dans 27 pays de l’Union, contre 42 % en 2014.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui