L'Eure Agricole Et Rurale 27 février 2014 à 08h00 | Par Michel Lafont - Chambres d’Agriculture de Normandie

PAc 2014 - La Haute-Normandie très impactée par la convergence des aides

La convergence des aides a des conséquences six fois plus importantes en Haute-Normandie qu’en Basse-Normandie.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © FC

Les choix français en matière de convergence des aides découplées auront un impact important pour les exploitations normandes et en particulier celles qui ont des DPU d’une valeur supérieure à la moyenne nationale. L’impact combiné de la convergence des aides est six fois plus important en Haute-Normandie qu’en Basse-Normandie d’un point de vue global. L’impact est loin d’être négligeable et les exploitations normandes vont devoir s’adapter à cette nouvelle répartition des aides découplées.

L’étude d’impact réalisée par le pôle économie et prospective des chambres d’Agriculture de Normandie montre un écart important entre les territoires normands. Les effets de baisse budgétaire seront en moyenne bien plus importants en Basse- Normandie que la convergence des aides : 5 € de perte pour la convergence entre 2012 et 2019 contre 29 pour la baisse de budget. L’effet de convergence est six fois plus important en Haute-Normandie car les exploitations ont un niveau de DPU initial plus élevé.

Il faut être très vigilant dans l’interprétation des moyennes. Ces dernières dissimulent des écarts très importants entre les exploitations selon leur niveau de soutien historique. Ainsi les systèmes d’élevage qui perçoivent des soutiens découplés historiques élevés verront leurs aides baisser davantage que la moyenne des exploitations de culture, par le fait de la convergence des aides.

 



 

Retrouvez les chiffres de cette étude selon les types d'explotiations dans l'Eure Agricole et Rurale du 27/02/14, page 12.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui