L'Eure Agricole Et Rurale 16 février 2021 a 08h00 | Par ISABELLE CHAILLET

Orge : un comportement à apprécier sur plusieurs années.

Retrouvez les résultats 2020 et pluriannuels des variétés d’orges de printemps. Six nouvelles variétés d’orges de printemps (4 inscrites en 2020 et 2 inscrites en 2019) ont été comparées aux variétés préférées des malteurs et brasseurs de France.

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Quelle variété d’orge de printemps implanter pour la prochaine campagne ?

Pour vous aider dans ce choix, Arvalis présente des résultats 2020. Les essais sont conduits de manière à exprimer le potentiel des variétés, avec une protection fongicide adaptée à l’année et dans une gamme diversifiée d’environnements du point de vue pédoclimatique. Pour mémoire, le rendement moyen des orges de printemps en 2020 est d’environ 50 q/ha, contre 60,7 q/ha en moyenne sur les 10 dernières années. Dans de nombreuses parcelles, des jaunissements inhabituels ont été observés. L’hypothèse pour les expliquer est une combinaison de plusieurs facteurs : JNO, stress hydrique, forts rayonnements et amplitudes thermiques importantes.

 

UN MEILLEUR COMPORTEMENT

Les variétés préférées Fandaga, Focus, KWS Fantex et Lauréate inscrites entre 2016 et 2018 ont la particularité d’avoir globalement un meilleur comportement vis-à-vis des maladies par rapport aux variétés préférées plus anciennes (voir les colonnes « Sensibilité aux maladies » du tableau). Inscrite en 2014, RGT Planet est toujours une variété performante dans les essais. Cette orge est précoce, moyennement sensible à laverse et tolérante à l’oïdiumet à la rhynchosporiose. Les observations de ces dernières années sans protection fongicide montrent qu’elle est sensible à l’helminthosporiose. Il faut être vigilant vis-à-vis de cette maladie les années à forte pression. RGT Planet est également assez sensible à la rouille naine. Son calibrage est bon et ses teneurs en protéines peuvent être faibles, en lien avec sa productivité très élevée.

Fandaga est productive, avec globalement de bonnes caractéristiques. Elle produit 2 % de moins que RGT Planet en moyenne sur 6 ans, en intégrant les deux années d’essais pour l’inscription. Son calibrage est bon, au niveau de celui de RGT Planet. Cette variété précoce est moyennement sensible à laverse et à la rhynchosporiose, tolérante à l’oïdium, assez tolérante à l’helminthosporiose, mais assez sensible à la rouille naine.

Focus s’ajoute à la liste des variétés préférées pour la récolte 2021. Elle présente une productivité élevée, avec un rendement moyen proche de celui de RGT Planet, et un assez bon comportement vis-à-vis des maladies. Elle est assez tolérante à la rhynchosporiose, à l’helminthosporiose et à l’oïdium, et moyennement sensible à la rouille naine et à la verse. Son calibrage est légèrement inférieur (de 2-3 points en moyenne) à celui de RGT Planet.

KWS Fantex présente une productivité élevée et un profil agronomique intéressant. En moyenne sur 7 ans, son rendement est proche de celui de RGT Planet. Cette variété demi-précoce est tolérante à la verse et à l’oïdium, assez tolérante à la rhynchosporiose et l’helminthosporiose, mais assez sensible à la rouille naine ; il faut être vigilant vis-à-vis de cette dernière maladie lors des années à forte pression. Son calibrage est bon et son poids spécifique (PS) dans la moyenne.

Lauréate a régulièrement les meilleurs calibrages mais sa productivité est moyenne, avec 4 % de moins que RGT Planet en moyenne sur 6 ans. Elle présente un assez bon profil vis-à-vis des maladies : moyennement sensible à l’helminthosporiose et à la rouille naine, tolérante à la rhynchosporiose et à l’oïdium. Elle se situe dans la moyenne vis-à-vis de la verse.

Sangria produit en moyenne 4 % de moins que RGT Planet. Son calibrage est bon et son PS est parmi les plus élevés. Cette variété précoce est sensible à la rhynchosporiose et à la rouille naine. Elle est toutefois assez tolérante à la verse et tolérante à l’oïdium. En moyenne pluriannuelle, le rendement d’Explorer est inférieur à celui de RGT Planet de 7 %. Cette variété précoce est moyennement sensible à la verse et à la rouille naine. Elle est assez tolérante à l’helminthosporiose, mais elle est sensible à la rhynchosporiose et à l’oïdium. Son calibrage est dans la moyenne. L’atout de KWS Irina est sa très bonne tenue de tige, mais son rendement est très moyen. Elle est maintenant remplacée par des variétés récentes plus performantes.

Sebastian est une variété assez ancienne, avec un potentiel de rendement inférieur aux autres variétés cultivées. Demi-précoce, elle est moyennement sensible à la verse et sensible aux maladies. Pour la récolte 2021, les variété sLG Tosca et SY Cristallin rentrent dans la première étape d’observation commerciale et industrielle. Quant à Liberta, elle passe dans la deuxième étape de cette catégorie. Ces variétés sont précoces, tolérantes à l’oïdium et leurs calibrages sont bons. LG Tosca et SY Cristallin sont très productives, avec un niveau de rendement proche de celui de RGT Planet et dans la moyenne pour la verse. Liberta est assez tolérante à la verse, mais sa productivité est un peu en retrait (4 % de moins que RGT Planet en moyenne sur plusieurs années). LG Tosca est sensible à la rhynchosporiose et assez sensible à la rouille naine. Liberta est assez sensible à la rhynchosporiose et moyennement sensible à la rouille naine. SY Cristallin est moyennement sensible à ces deux maladies.

 

QUATRE NOUVEAUTÉS PRÉCOCES

Quatre variétés inscrites début 2020 - Amidala, LG Belcanto, Valérian et Yoda - sont admises en validation technologique pour la récolte 2021. Elles ont en commun d’être précoces, tolérantes à l’oïdium, avec un bon calibrage et un bon PS. LGBelcanto et Yoda sont les plus productives, avec un rendement moyen sur 3 ans (intégrant les deux années CTPS pour l’inscription) de 2 % supérieur à celui de RGT Planet. Amidala est moyennement sensible à la verse et à la rhynchosporiose, mais elle est sensible à l’helminthosporiose et à la rouille naine. LG Belcanto est assez tolérante à la verse, moyennement sensible à la rhynchosporiose, assez sensible à l’helminthosporiose et sensible à la rouille naine. Valérian est assez tolérante à la verse, moyennement sensible à la rouille naine, mais assez sensible à la rhynchosporiose et à l’helminthosporiose. Yoda est moyennement sensible à la verse et à la rouille naine. Elle est assez tolérante à l’helminthosporiose, mais sensible à la rhynchosporiose.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique