L'Eure Agricole Et Rurale 18 juin 2014 à 11h34 | Par F. Carbonell

MSA HN - Un engagement de tous les instants

Constamment en mouvement, la Mutualité sociale agricole de Haute Normandie tient ses engagements et s’apprête à relever de nouveaux défis.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 (© FC)  © FC  © FC

Le jeudi 12 juin au Cadran d’Evreux s’est tenue l’assemblée générale annuelle de la MSA de Haute Normandie. Dans un amphi bien rempli, les responsables de la structure régionale ont présenté le bilan de l’année écoulée. Il fut aussi question des challenges qui se présentent à elle. Concernant l’exercice passé, « cette année 2013 aura été celle du renouvellement de l’équipe de direction » explique Jean-Pierre  Capon, le président. Un renouvellement amorcé fin 2012 avec l’arrivée de  Daniel Abaléa au poste de directeur général de la structure. L’institution s’étant inscrite dans un plan d’action stratégique ambitieux, les équipes de la MSA haut normande ont dû la décliner et mettre en œuvre à l’échelle de leur territoire d’action. « Concrètement, la MSA s’est engagée dans un plan de réorganisation de ses services en dissociant les activités en lien avec « la relation adhérent » de celles de la « production » des services » précise encore le président. « Il nous appartient, en effet, de renforcer la notion de guichet unique et de mieux prendre en charge l’attente de nos populations. » Même volonté à l’égard des adhérents. « C’est pourquoi, il nous est apparu essentiel de recentrer nos lieux de présence et de favoriser la prise de rendez-vous pour mieux préparer le moment de la rencontre avec l’adhérent. » (...)

Une avancée majeure
La poursuite de la spécialisation des services de productions autour des deux sites de la  MSA Haute Normandie est toujours d’actualité, surtout au regard d’un « environnement » qui ne cesse de bouger. Explication. « L’arrivée de nombreux dispositifs tels que la déclaration sociale nominative (DSN) ou la liquidation unique des retraites nous oblige à nous mettre en ordre de marche afin d’assurer au mieux leurs conséquences. Il est indispensable que notre MSA continue de s’adapter à un environnement contraint et plus exigeant ».
Une détermination confortée aussi, parallèlement, par la reconnaissance de la MSA par les pouvoirs publics au cours de l’année passée. « La loi de finances de la sécurité sociale 2014 vient de mettre un terme à la pluralité des assureurs dans la gestion de l’Amexa et de l’Atexa. Il s’agit d’une avancée majeure car la MSA devient donc le seul opérateur depuis le 1er janvier 2014. » Tout cela avec une mise en place progressive puisque le transfert des assurés interviendra au cours de ce premier semestre (...).
Les nombreux atouts et le savoir faire dans la gestion de la protection sociale sont une réalité confirmée par le fait que la MSA soit le second régime de France. « Seulement, nous ne savons pas toujours le mettre en valeur » reconnait Jean-Pierre Capon.  « Notre présence sur les territoires, le rôle essentiel que nos élus locaux tiennent dans la construction de notre offre de services, notre action sanitaire et sociale, notre savoir-faire dans le mise en œuvre de projets, notre guichet unique et nos idées novatrices en matière de prévention font de notre régime un acteur reconnu et écouté par les pouvoirs publics et les collectivités territoriales… »
(...)

Voter, c’est légitimer notre action
Dans le dernier volet du rapport du président de la MSA, il fut question des prochaines élections dont le scrutin aura lieu le 27 janvier 2015. « Avec ce rendez-vous qui approche, il convient de nous mobiliser afin de conforter le rôle essentiel des élus dans la gestion de notre organisme » précise Jean-Pierre Capon. « En assurant un taux élevé de participation, nous conforterons une nouvelle fois le poids de la MSA face aux pouvoirs publics. C’est pourquoi, ces élections MSA 2015 doivent s’appuyer sur un projet mobilisateur et fédérateur… »
(...)

Cet article, dans son intégralité, dans l'Eure Agricole et Rurale du 19/06/14, page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui