L'Action Agricole Picarde 18 avril 2018 à 18h00 | Par Florence Guilhem

Miscanthus : une culture propre pour protéger la qualité de l'eau dans le Santerre

Le 16 avril, le Siep du Santerre a signé une convention avec trois agriculteurs prêts à planter du miscanthus sur leurs parcelles. Ce projet vise à préserver la qualité de l’eau.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Signature du contrat entre les trois agriculteurs et le Siep du Santerre représenté par Philippe Cheval (à dr.).
Signature du contrat entre les trois agriculteurs et le Siep du Santerre représenté par Philippe Cheval (à dr.). - © F. G.


Les plantes du miscanthus, encore peu connues aujourd’hui, ont fait leur apparition dans la Somme récemment chez quelques agriculteurs. Mais, jusque-là, ces plantes n’ont jamais été intégrées dans le cadre d’un plan d’actions visant à améliorer la qualité de l’eau dans le territoire samarien par la diminution notamment des nitrates. C’est chose faite désormais avec le partenariat que vient de signer le Syndicat intercommunal   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Action Agricole Picarde

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui