L'Eure Agricole Et Rurale 30 avril 2021 a 08h00 | Par Cyril Cabrol

Les parlementaires à l’écoute des agriculteurs.

Deux fois par an, les députés et sénateurs de l’Eure se rendent à l’invitation de la FNSEA 27 pour évoquer les problématiques agricoles.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Capture d'écran
Capture d'écran - © CCD

Covid oblige, visio le 19 avril avec un ordre du jour chargé.

Un auditoire attentif

Les députés Séverine Gipson, Marie Tamarelle Verhaeghe, Fabien Gouttefarde et Bruno Questel avaient répondu à l’appel ainsi que la sénatrice Kristina Pluchet. Des représentants d’OPA (banque, assurance, coopératives, MSA …) étaient présents de même que des représentants du Conseil départemental de l’Eure et du Conseil régional de Normandie.

Ils ont écouté avec attention et réagi sur les différents thèmes abordés.

 

Des sujets d’actualité brûlants

Fabrice Moulard a ouvert la séance en rappelant l’intrusion, le vol et les dégradations dont a été victime Christophe Guicheux pendant le weekend de Pâques (voir notre édition du 15/04). La MSA a rappelé qu’elle se tenait à disposition dans ce genre de situation pour apporter un soutien psychologique aux victimes. Les députés ont manifesté leur total soutien et rappelé le durcissement de la loi face aux intrusions dans les exploitations agricoles.

La vague de gel sur le département a alimenté ensuite les discussions. FNSEA 27 et Chambre d’agriculture ont expliqué qu’un recensement des dégâts était en cours. Dominique Aubin, président de Groupama Eure, a d’ailleurs souligné : « la nécessité pour tous les agriculteurs de faire des déclarations préventives, au cas où les dégâts seraient constatés plus tard. » Les parlementaires ont mis en avant les annonces du Premier ministre (un milliard d’euros de soutien à la profession) qui restent bien sûr à détailler et ont disserté sur la nécessité de faire évoluer les modalités d’assurances récolte (à travers la PAC ?...).

 

Des sujets de fonds

Anne Laure Marteau, Secrétaire générale de la Chambre d’agriculture de l’Eure, a présenté deux délibérations prises lors de la dernière session de chambre. Elle portait sur les modalités d’un soutien affirmé à la méthanisation agricole et à l’irrigation.

Elle a également souligné le déficit de structures d’abattage dans le département et la réflexion pour combler ce besoin a été présentée.

 

Taxe sur engrais azotés, EGA et PAC

La taxation sur les engrais azotés en discussion dans le cadre de la loi climat a été dénoncée par les agriculteurs présents, stigmatisant une nouvelle fois une distorsion de concurrence franco-française.

L’incompréhension de la profession vis-à-vis de la non-application stricte des EGA a été une nouvelle fois soulevée. Les députés ont répondu par le projet de loi Besson Moreau à venir pour renforcer la loi EGalim.

Enfin, Fabrice Moulard a rappelé que l’Eure avait déjà fait beaucoup d’efforts lors des précédentes évolutions de la PAC et que nous attendions un projet de PSN PAC équilibré et respectueux de notre agriculture, avec notamment un accès aux éco régimes pour tous les agriculteurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique