L'Eure Agricole Et Rurale 14 juillet 2020 à 07h00 | Par Laurence Geffroy

« Les messages techniques ont pu être délivrés. »

Réunie en session, la chambre d’agriculture de l’Eure a fait le bilan de la période de confinement, parmi les dossiers abordés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Gilles Lievens, président de la chambre d’agriculture de l’Eure, a souligné lors de la dernière session des élus fin juin que « pendant la crise sanitaire, les activités de la chambre ont pu être maintenues, dont les conseils aux cultures. Les visites collectives étaient proscrites mais les conseillers se sont rendus seuls sur le terrain et les messages ont pu être délivrés. Des groupes numériques ont été créés. L’accompagnement et le conseil ont donc bien fonctionnés, ainsi que l’aide pour remplir les déclarations PAC. En taux de retours, l’Eure a été le 4e département. Seule la formation a pu pâtir du confinement. » Un bilan jugé satisfaisant compte tenu des circonstances. Le président est néanmoins revenu sur les filières les plus impactées : lin, tourisme, cheval, horticulture…. Un plan de relance post-covid a été préparé par la chambre régionale.

 

LE POINT SUR LE NUMÉRIQUE

Invité, Frédéric Duché, président d’Eure Normandie Numérique, syndicat chargé du déploiement numérique sur le département, a présenté les travaux en cours pour permettre à chacun de pouvoir bénéficier des nouvelles technologies de l’information. Pour lui, ce projet est comparable à l’électrification d’un pays, avec des complications administratives, un marché de la fibre qui est tendu. Néanmoins, c’est indispensable puisque des applications qui pourraient changer notre vie sont espérées, en télémédecine ou en agriculture, par exemple. Pierre Cordel, technicien de la chambre d’agriculture a ensuite fait un état des lieux du numérique au service des agriculteurs. Objets connectés, imagerie, robots, outils d’aides à la décision, les applications sont nombreuses. Une enquête auprès d’agriculteurs normands a révélé que les utilisations numériques les plus pratiquées dans la profession sont dans l’ordre la météo, les marchés, les déclarations PAC, les outils d’aide à la décision, les objets connectés, la veille et les échanges collaboratifs. Des élus regrettent néanmoins qu’on ne travaille pas davantage dans le prospectif et mettent en garde sur la collecte des données.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui