L'Eure Agricole Et Rurale 10 février 2020 à 07h00 | Par Florence Sellier - FNSEA27

Les irrigants de l'Eure poursuivent leurs efforts pour préserver l'eau.

L'association des irrigants de l'Eure a rassemblé une trentaine de ses adhérents, lundi 27 janvier, pour son assemblée générale annuelle.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DR:

L'assemblée, co-présidée par Benoit Martin et Arnaud Lethrosne, a été l'occasion de faire un point sur la situation des nappes, sur la règlementation forages, sur l'outil de pilotage Net'Irrig. La question des vols ou dégradation du matériel d'irrigation a également été évoquée, ce qui a permis à l'adjudant Frédéric Meignen, de la gendarmerie, de rappeler quelques point sur la sécurité et les bons gestes à observer.

 

NE PAS RELÂCHERLES EFFORTS

En 2018, le cumul pluviométrique en période hivernale a été excédentaire ce qui avait permis une recharge généralisée des nappes et donc peu d'arrêtés sécheresse en 2019. Cette conjoncture favorable ne doit toutefois pas faire relâcher les efforts en matière d'économie d'eau. Valéry Charpentier de la chambre d'agriculture a présenté le bilan de Net'Irrig, un outil Internet pour piloter son irrigation utilisé par de plus en plus d'agriculteurs. Enfin, deux témoignages d'agriculteurs ont complété les propos, avec pour l'un la création d'une réserve d'eau et pour l'autre une présentation de son activité de maraîchage.

L'irrigation est une nécessité pour la production de légumes sous abris et en plein champ. Rénald Lemarchand, installé comme maraîcher sur 11 ha, doit gérer quotidiennement son irrigation en fonction de ses cultures, avec des volumes «comptés » compte tenu de la taille de son bassin de remplissage et du débit de son forage. Les différentes systèmes utilisés ont été présentés, goutte à goutte, micro-aspersion, ou enrouleur en champ. Il est important de satisfaire la demande en eau des cultures légumières différentes selon les espèces et le stade de culture. L'eau est un facteur limitant que ce soit par manque ou en excès.

Bastien de Sutter a témoigné sur la création d'une réserve d'eau, qui lui aussi a dû s'adapter au manque d'eau en utilisant un forage voisin pour remplir son bassin pour pouvoir irriguer quand ses productions en ont le plus besoins. L'utilisation de l'eau en agriculture est un sujet qui reste sensible, parfois même controversé. Plus globalement, la problématiquede l'eau reste locale. Elle doit s'adapter à chaque territoire et à ses particularités.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui