L'Eure Agricole Et Rurale 31 octobre 2018 à 15h00 | Par J.Pertriaux

Les coopératives normandes ont accueilli la préfète

Mardi 16 octobre, Coop de France Normandie a invité la préfète de région à visiter trois structures normandes. Fabienne Buccio a pu mesurer l’importance de la coopération agricole régionale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © J.P.

Fabienne Buccio a consacré une journée complète à la coopération agricole normande, mardi 16 octobre. Première étape pour la préfète de Région à la coopérative linière de Villon-les-Buissons. Puis, Coop de France Normandie a emme- né le groupe à quelques kilomètres pour un second arrêt à Creully. L’après-midi, c’était au tour d’Isigny-Sainte-Mère d’ac- cueillir la délégation. Chaque visite a fait l’objet d’un focus. « La coopérative de lin est très proche de ses adhérents grâce à sa gouvernance et son accompagnement », dit Jean-Luc Duval.

À Creully, le président de la fédération des coopératives normandes a soulevé la question de la séparation de la vente et du conseil aux adhérents : « nous voulons vous exprimer nos inquiétudes sur l’image que certains voudraient donner à nos structures ». Le président rappelle que les coopératives n’incitent pas à l’épandage de produits phytosanitaires, mais conseillent leurs adhérents sur les pratiques agronomiques.

Quant à Isigny-Sainte-Mère, elle est le « fleuron de la coopération normande », qualifie Jean-Luc Duval car, en alliant les AOP laitières et le grand export, elle est créatrice de valeur pour les agriculteurs normands et les marchés internationaux.

DU POSITIF

« J’ai beaucoup apprécié cette journée d’échange, assure Fabienne Buccio, à l’issue du parcours. Le statut coopératif est ancien, mais aussi extrêmement moderne. Il correspond à l’idée d’associer davantage celui qui apporte le fruit de son travail ». La préfète retient que la Normandie est la première région productrice de lin au monde, un « produit phare, naturel avec un potentiel de développement ». Elle apprécie la mise en place du silo bio à Creully, « vous entendez les souhaits de la population ». Quant à Isigny, Fabienne Buccio salue une entreprise « connue dans le monde entier. Quel chemin parcouru en quinze ans ! »

ET APRÈS...

La préfète constate aussi qu’il y a « des choses à faire, nous devons réfléchir en- semble ». Et Jean-Luc Duval de proposer : « nous pourrions organiser la même journée avec les parlementaires normands ». « Nous pourrions nous voir une fois par an, avec la Direction régionale de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt (Draaf) comme cheffe de file, pour que vous nous présentiez le bilan de l’année passée et les résultats espérés à l’avenir », imagine la préfète. Quant au Grand plan d’investissement, il s’agit « d’un bel outil, qui bénéficie à l’ensemble de l’économie agricole », sou- ligne Jean-Luc Duval. Mais le président de Coop de France Normandie rappelle aussi que « le temps administratif et le temps économique ne sont pas les mêmes. Comment gagner en temps et en efficacité sur les dossiers ? » Réponse, peut-être, à la prochaine rencontre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui