L'Eure Agricole Et Rurale 19 janvier 2017 à 13h00 | Par L'Eure Agricole

Les chefs des cantines valorisent les produits normands

RESTAURATION COLLECTIVE Un menu équilibré à base de produits locaux, c'est le défi du challenge "Bien manger en Normandie".

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Depuis maintenant onze ans, l'institut régional de la qua-lité agroalimentaire Irqua Normandie organise le challenge « Bien manger en Normandie ». Ce concours s'adresse aux chefs de restauration scolaire qui doivent imaginer un menu pour leur établissement, qui fasse appel aux produits locaux.

Mercredi 11 janvier, la finale pour les chefs des collèges de l'Eure, de Seine-Maritime, des MFR et des écoles primaires a eu lieu à Val de Reuil, dans les cuisines du CFAIE. Le jury de seize personnes était constitué de représentants des partenaires de l'Irqua, comme le Conseil Régional, les Conseils Départementaux, le Recto-rat, les chambres d'agriculture, ainsi que d'une diététicienne, des professeurs et des élèves du CFAIE.

Ce n'était pas l'émission « Top chef » mais ça y ressemblait. « Cuisson maitrisée », « bien dans le thème », « trop vinaigré », « bonne texture en bouche »... Le vocabulaire est le même. Le menu, dégusté dans de petites verrines par le jury, doit répondre à un certain nombre de critères. Il doit surtout être équilibré, contenir des ingrédients qui valorisent les producteurs normands. Le repas doit pouvoir être réalisé en restauration scolaire, et ne pas dépasser le budget de 2,40 euros par portion. Faire preuve d'originalité est également un avantage pour le concurrent. Cette année, les chefs devaient impérativement utiliser les poissons des côtes normandes et valoriser les fournisseurs locaux en les citant.

David Fourreau, du collège Maurice de Broglie, seul candidat eurois, a présenté son menu « terre et mer normande ». C'est la première fois qu'il participe. La pomme, la rhubarbe, le cabillaud, la pomme de terre et le cidre sont les ingrédients qu'il a choisi de mettre en avant dans ses plats. Comme les autres candidats, il a eu 30 minutes pour séduire le jury avec entrée, plat et dessert. La sauce accompagnant son poisson, à base de pommes, oignons, miel et cidre a séduit les plus jeunes du jury. Julien Sablon, du collège Louis Bouilhet de Cany-Barville (76) a quant à lui proposé son menu « La Normandise ». Crudités, Saint-Jacques, caramel d'Isigny au beurre salé, pommes, betteraves sont les principaux produits normands qu'il a utilisés. Pour ce candidat, la nutritionniste Catherine Robine a fait remarquer que ce menu n'apporte que 60 % des apports en protéines, soit 60 g au lieu des 100 g recommandés pour les collégiens. Saïd Khelfoun, du collège Victor Hugo de Rives en Seine (76), a baptisé son menu «Beethoven ». Carottes, cabillaud et pommes sont ses ingrédients fétiches. Le croque-monsieur qu'il a proposé a fait l'unanimité parmi le jury : « croustillant, parfumé et moelleux ».

Les résultats seront communiqués le 1er février lors de la cérémonie de remise des prix organisée au lycée Rabelais des Ifs (14). Chaque année, une cinquantaine de candidats s'affrontent ainsi entre septembre et janvier pour ce challenge. Pour Irqua Normandie, « la restauration scolaire est un espace privilégié, susceptible de contribuer favorablement à l'éducation alimentaire des jeunes et constitue une opportunité de débouché pour les produits régionaux ».

La profession agricole présente au sein de la structure se bat pour pro-mouvoir une restauration collective de qualité et de proximité, privilégiant l'approvisionnement en produits normands. C'est aussi un moyen de sensibiliser les jeunes à de bonnes habitudes alimentaire et leur transmettre les valeurs du patrimoine culinaire régional. Par exemple, la pomme, produit emblématique de la Normandie, est très présente dans les menus.

Laurence Geffroy

Les chefs se mobilisent avec enthousiasme, créativité et talent, pour créer leur menu normand.
Les chefs se mobilisent avec enthousiasme, créativité et talent, pour créer leur menu normand. - © L.Geffroy

FÊTE DU BIEN MANGER

En mai, ce sera au tour des élèves de se régaler. Deux cents établissements scolaires participeront à la fête du bien manger en Normandie organisée par l'institut de la qualité agroalimentaire et pourront ainsi déguster les menus normands équilibrés ayant remporté les suffrages du jury lors d'une semaine festive. Cet événement permet de sensibiliser près de 45 000 petits Normands aux bonnes habitudes alimentaires. Le gaspillage alimentaire est l'un des thèmes abordés lors de cette semaine placée sous le signe du patrimoine culinaire normand.

En savoir plus, www.normandie-gourmande.com/bien_manger.htm

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui