L'Auvergne Agricole 13 septembre 2017 à 08h00 | Par Marie Renaud

Les céréales d’hiver ont soufflé le froid et le chaud

Cette dernière campagne a été marquée par une période de gel intense et plusieurs jours de fortes chaleurs. La pression sanitaire est, quant à elle, historiquement basse.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Allier Agricole

En avril dernier, le coup de froid a donné des sueurs aux céréaliers et aux techniciens. Pourtant, les moissons ont révélé des rendements certes hétérogènes mais pas si catastrophiques que cela.

 

Blés, orges et triticales

Les observations climatiques de Chloé Malaval-Juéry, ingénieur chez Arvalis-Institut du végétal, dévoile « une concentration des précipitations et des périodes chaudes ». Sur le blé, les nuits de gel tardif du mois d’avril ont fait craindre le   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Auvergne Agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui