L'Eure Agricole Et Rurale 05 octobre 2018 à 16h00 | Par charles baudart

Le lin se conjugue au féminin

Anne Lamerant est en lice pour être la femme de l’économie 2018 en Normandie. Rencontre avec cette actrice euroise de la filière lin.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © cbaudart

Elle est l’une des onze personnalités à avoir été sélectionnées en Normandie pour être la « Femme de l’économie 2018 ». L’unique représentante de la filière agricole. Sera-t-elle la lauréate de ce prix qui distingue des femmes d’ex- ception, contribuant au développement économique de leur région ? Réponse aujourd’hui au Havre lors de la cérémonie de remise des trophées au siège de la CCI Seine Estuaire. Qu’importe le résultat, Anne Lamerant incarne le dynamisme de toute une filière et de la Linière du Ressault.

Depuis 2014, date à laquelle elle a rejoint l’entreprise familiale après une expérience profession- nelle en Chine, cette diplômée d’école de commerce imprime sa marque. « En 2015, nous avons relancé le peignage, qui était à l’arrêt depuis dix ans grâce à un contrat signé avec une entreprise italienne. Ce redémarrage a permis la création de sept emplois et la demande reste soutenue ». La jeune femme voit cette candidature à « Femme de l’économie » comme l’occasion de valoriser l’importance des femmes dans son milieu professionnel.

« Nous sommes dans un environnement où il y a beaucoup d’hommes mais il y a de la place pour tout le monde ». Avant la remise des prix, des ateliers pratiques permettront des partages d’expérience, qui donneront l’occasion de parler de la filière lin. « Pour le peignage et pour les équipes, je trouve ça bien » commente la jeune dirigeante.

UNE CHEMISE, C’EST BEAUCOUP DE TRAVAIL

Gérante du peignage, Anne Lamerant occupe également le poste d’assistante de direction de la linière. « L’entreprise a été fondée il y a bientôt un siècle par mon arrière-grand-père » rappelle-t-elle. Aujourd’hui, elle travaille avec son père Didier. « Mon père a cinquante ans d’ex- périence, ce qui n’est pas rien. Chaque année est différente et il me transmet tout ce qu’il faut savoir. C’est très précieux et vraiment sympa. » Le savoir-faire, c’est la préoccupation de la jeune femme. « Au teillage, nous avons besoin de profils très polyvalents, qui soient à l’aise au champ et compétents à l’usine ». En été, les équipes du teillage participent à la récolte. L’entreprise fonctionne en 3x8 et emploie 70 personnes.

« Les gens n’imaginent pas le travail qu’il y a derrière une chemise. Les tâches et les métiers, du champ à la filature, qui se succèdent sont nombreux pour réaliser un tissu ». Face aux fibres concurrentes - coton ou synthétique – le lin conserve une excellente image et une longueur d’avance, pour la satisfaction des producteurs et de la filière. D’autant que les stocks restent faibles et les prix à la hausse. « Le lin n’utilise pas d’OGM ni d’irrigation et sa transformation est réalisée uniquement par moyens mécaniques, sans ajout de produits chimiques. Aujourd’hui, les consommateurs veulent savoir qui a fabriqué leur vêtement, avec quelle fibre, dans quelles conditions de production ».

La filière lin est capable de répondre à toutes ces questions. La variété des débouchés est une force : utilisé à la fois comme linge de maison et vêtements, c’est désormais un composant pour l’industrie automobile et les débouchés techniques. Le potentiel de développement de la filière reste important. « Il y a plein de marchés qui s’intéressent à nous et nous avons toutes les qualités pour que ça dure » commente Anne Lamerant.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui