L'Eure Agricole Et Rurale 05 avril 2019 à 09h00 | Par L.G.

Le Crédit agricole revendique son mutualisme

Le Crédit agricole Normandie Seine propose de nouveaux services en milieu rural, renforçant son caractère coopératif

Abonnez-vous Réagir Imprimer
« Nous avons davantage de sociétaires, se réjouit Pascal Lheureux, président du Crédit agricole Normandie Seine. Ils ont doublé entre 2009 et 2018 pour franchir le cap des 200 000. Et on observe une hausse de participation à nos 71 réunions de caisses locales, avec 18 500 personnes cette année, qui représente + 8 %. » La banque souhaite revendiquer son mutualisme sur le territoire de l'ex Haute-Normandie. « Pour que nos clients comprennent le sens, nous allons développer la communication, expliquer ce que l'on fait. » Au delà de son métier traditionnel, banque et assurance, le Crédit agricole Normandie Seine participe à 300 actions locales chaque année, dans les domaines agricole, mais aussi culturel, sportif, social, santé, innovations. « Il s'agit d'organiser la générosité de nos clients », explique le président. Par exemple, la caisse organise une randonnée gourmande qui déplace 600 personnes et permet de récolter 45 000 euros pour l'association Vie espoir. Des talents locaux sont mis en avant lors des réunions locales et un trophée est organisé.
LE DÉVELOPPEMENTDE SERVICES
« Nous rénovons nos 138 agences et nous développons des actions sur le terrain, insiste Nicolas Denis, directeur général. C'est ainsi que 1,5 millions d'euros retournent sur le territoire ».Il y a le mécénat, mais aussi de nouveaux services en zone rurale, qu'on n'attend pas forcément d'une banque. Par exemple, des espaces de co-working comme à Gaillon, Fleury-sur-Andelle ou Bourg-Achard, des espaces pour faciliter l'accès au numérique avec l'accompagnement pour des tâches administratives par des bénévoles comme à Thiberville ou Saint-Saëns... Le Crédit agricole Normandie Seine mise aussi sur le tourisme, considérant que c'est un levier de croissance. Une nouvelle offre est proposée cette année aux professionnels du secteur pour répondre à leurs besoins saisonniers et numériques. Une attention particulière est portée aussi sur la transition énergétique avec des réponses sur mesure pour les collectivités, les agriculteurs et les particuliers. Le groupe Crédit agricole vient d'ailleurs de lancer un fonds d'investissement bancaire dédié aux transitions énergétique, agricole et agroalimentaire, CA Transition. L'objectif est de lever 200 millions d'euros et accompagner des projets pouvant aller jusqu'à 20 millions d'euros. En dix ans, soulignent les dirigeants de la banque verte, la rentabilité des banques a changé de paradigme. La marge d'intermédiation est affaiblie par les taux bas. C'est avec le développement de services que la banque trouve sa performance.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui