L'Eure Agricole Et Rurale 30 juin 2020 à 09h00 | Par Audrey Ottonelli

Le Boncoin des prairies met en relation agriculteurs et propriétaires de chevaux.

Pour pallier certaines carences qui ont émergé pendant la crise sanitaire du Covid-19 dans le monde équin, les chambres d’agriculture ont conçu la plateforme Le Boncoin des prairies. L’objectif : mettre en relation les propriétaires de chevaux recherchant de la surface, du fourrage, du foin ou de la paille et les agriculteurs ayant ces éléments disponibles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Un peu à la manière du Boncoin. Le Boncoin des prairies, est une plateforme qui permet de mettre en relation les propriétaires de chevaux et les agriculteurs. Telle une bourse d’échanges par département, l’outil permet de relier les offres et les demandes. A sa tête, en Normandie, Carole Simon, conseillère élevage/bovins à la chambre d’agriculture. « Pendant le confinement, les centres équestres ont subi une perte de revenus et les chevaux ont été mis aux prés. Les structures ont, cependant, une faible surface en pâture et s’en servent, généralement, pour produire du foin », détaille-t-elle. Dans l’urgence, les chambres d’agriculture ont décidé de créer cette  plateforme pour mettre en relation l’offre et la demande. « L’objectif était multiple pour soulager les structures équestres ».

 

FORTE DEMANDE EN FOINET PAILLE

Au total, Carole Simon a enregistré plus de 75 demandes de structures équestres (centres,entraîneurs, haras…) en Normandie dont 16 dans l’Eure. « Pour la région, nous avons réceptionné 20 offres dont 6 dans le département et avons effectué 3 mises en relation. Cela peut paraître peu mais les structures souhaitent avoir leurs chevaux à proximité. Il faut, donc, que l’offre et la demande coïncident sur le secteur géographique», note la conseillère.

Les centres équestres reprennent doucement leurs activités mais ont, toujours, des besoins en foin et paille. « Nous continuons la récolte d’offre pour distribuer aux centres demandeurs. Un partenariat va, prochainement, voir le jour entre la chambre et le COREN (Comité Régional d’Equitation de Normandie, Ndlr) afin de rapatrier de la paille et du foin gratuitement via un transporteur. Nous privilégions, bien-entendu, le local mais cela n’est pas toujours envisageable ». Un système de garantie de paiement a été créé pour rassurer.

 

Contact pour la Normandie : Carole Simon au 06.07.14.35.37

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui