L'Eure Agricole Et Rurale 24 février 2021 a 08h00 | Par JUSTINE PESCHARD

Laboratoires interprofessionnels laitiers, un atout pour la filière.

A l’heure où le laboratoire interprofessionnel laitier Lilano connait quelques difficultés, la FRSEA de Normandie a souhaité rappeler à chacun pourquoi cet outil, au service de la filière pour le contrôle de la qualité du lait, doit être préservé.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
13 laboratoires interprofessionnels laitiers existent en  France. Ils réalisent des analyses pour déterminer la composition et la qualité du lait en vue de son paiement aux producteurs
13 laboratoires interprofessionnels laitiers existent en France. Ils réalisent des analyses pour déterminer la composition et la qualité du lait en vue de son paiement aux producteurs - © DR.

À quoi sert un laboratoire interprofessionnel laitier ?

À date, 13 laboratoires interprofessionnels laitiers existent en France. Ils réalisent des analyses pour déterminer la composition et la qualité du lait en vue de son paiement aux producteurs. Depuis la loi Godefroy de 1969, le lait des élevages laitiers français est contrôlé au moins trois fois par mois, sur une dizaine de critères, dont les taux de matières grasses et matières protéiques, ainsi que le nombre de germes, de cellules somatiques, de spores butyriques, etc. Ces critères ont une incidence sur le prix du lait, le but étant d’inciter les éleveurs laitiers à obtenir un haut niveau de qualité de leur production. Chaque région de France dispose d’une grille interprofessionnelle fixant les niveaux de primes et pénalités selon les résultats d’analyses sur ces critères. En Normandie, deux grilles sont applicables : la grille « Cirlait » pour l’ex Basse-Normandie et la grille « Cril » pour l’ex Haute-Normandie.

 

Comment fonctionnent ces laboratoires ?

Les 13 laboratoires sont indépendants, souvent constitués en association loi 1901. Chaque laboratoire est géré par un Conseil d’Administration réunissant des représentants des familles interprofessionnelles : producteurs de lait, coopératives laitières et industries privées. Cette gestion interprofessionnelle, où l’unanimité est nécessaire pour chaque décision, garantit un fonctionnement impartial et démocratique des laboratoires.

 

Quel intérêt pour la filière ?

Les laboratoires interprofessionnels appliquent des méthodes d’analyse et des procédures techniques précises, normalisées et réglementées, définies par le Cniel (Centre National Interprofessionnel de l’Économie laitière). Ils sont ainsi accrédités par le Cofrac et sont reconnus par le Ministère de l’Agriculture pour la réalisation des analyses utilisées dans le cadre du paiement du lait.  Les échantillons de lait prélevés sur les exploitations lors de la collecte sont ainsi traités et analysés de la même façon, grâce à du matériel de pointe, sur l’ensemble du territoire français.

 

Comment est garantie la fiabilité des résultats ?

Pour chaque analyse, les techniciens de laboratoires réalisent des contrôles sur les appareils. Des échantillons témoins servent à vérifier la stabilité des instruments analytiques dans le temps, et toutes les opérations sont enregistrées afin d’assurer une parfaite traçabilité des analyses. À noter que des contrôles sont également prévus entre laboratoires interprofessionnels. Grâce à ce système, la fiabilité des résultats d’analyse est assurée. Le processus d’analyse du lait est exigeant, mais permet de garantir des produits sains.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique