L'Eure Agricole Et Rurale 27 janvier 2021 a 08h00 | Par Audrey Ottonelli

La Région soutient les reconversions.

Edouard Douville, maraîcher au Gros Theil, a accueilli, jeudi dernier, Hervé Morin, président de la Région Normandie, Jean-Paul Legendre, président de la communauté de communes du Pays du Neubourg, Laurent Vallée, maire du Bosc-du-Theil et des membres de la chambre d’agriculture sur son exploitation.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Edouard Douville et sa femme Muriel, privilégient la vente en circuits courts. Ils proposent aux consommateurs de venir cueillir directement sur la parcelle ou préparent des paniers prêts à emporter.
Edouard Douville et sa femme Muriel, privilégient la vente en circuits courts. Ils proposent aux consommateurs de venir cueillir directement sur la parcelle ou préparent des paniers prêts à emporter. - © REGION NORMANDIE

Edouard Douville, 48 ans, est un ancien militaire de l’armée de l’air, un ancien mécanicien sur avion. Issu d’une famille d’agriculteurs, il décide de se reconvertir dans le maraîchage. « Mon frère a repris l’exploitation céréalière familiale il y a une vingtaine d’années. Ce projet de reconversion est un travail sur le long terme. C’était en réflexion depuis environ trois ans ».

Le 1er janvier 2020, Edouard Douville s’installe sur une parcelle de 5 hectares qu’il loue à son frère. « L’idée de départ était de m’installer en vergers mais cela prend du temps. Avec ma femme, Muriel, nous nous sommes, donc, diversifiés avec des fruits rouges et des légumes ». L’exploitation est, aujourd’hui, en conversion biologique. « Mon frère est passé au bio en avril et mai 2019. Pour ma part, je suis dans ma deuxième année ». Le maraîcher, fraîchement installé, a, donc, bénéficié du soutien de la Région à hauteur de 11 500 euros via le dispositif Impulsion Installation. Un programme destiné à l’installation de porteurs de projet de plus de 40 ans. « Ce dispositif vise à soutenir l’installation en agriculture et le développement d’activités agricoles en zone rurale, notamment des plus de 40 ans ou de ceux n’ayant pas le niveau d’étude requis. La Région encourage les jeunes qui le peuvent à bénéficier de la DJA. Cependant, un porteur de projet éligible à la DJA peut préférer demander l’aide Impulsion-Installation. Seuls sont aidés les projets liés à la première installation ou reprise d’une activité agricole », détaille la Région.

« Mes investissements sont estimés à 95 000 euros. J’ai reçuune aide de 10 500 euros au titre du programme Impulsion Installation et 1 000 euros supplémentaires m’ont été attribués pour le maraîchage ».

 

DES PROJETS

L’exploitation produit une gamme assez large de légumes. « Nous proposons des salades, radis, carottes, différentes variétés de choux, des courges, des pommes de terre, des panais, des poireaux… Nous privilégions la vente en circuits courts. Nous proposons aux consommateurs de venir cueillir directement sur la parcelle ou préparons des paniers prêts à emporter ». Une partie de la production est vendue via les casiers installés par la Fermede Chris au Gros Theil. « Cet été, je proposais des fraises, des tomates et des courgettes ».

Sylvie et Bruno Pattyn, éleveurs porcins à la Ferme Ivilloise d’Iville, vendent, également les produits du maraîcher dans leur boutique installé en avril dernier sur leur exploitation. Désormais, Edouard et Muriel Douville étudient la possibilitéde créer de « petits ateliers de 250 poules pondeuses. Nous attendons que le verger soit bien implanté, qu’il est pris de l’ampleur, d’ici 3 à 5 ans. Plus tard, pourquoi ne pas intégrer un ou des moutons pour l’entretien de la parcelle. Une réflexion en lien avec notre conversion en agriculture biologique ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique