L'Eure Agricole Et Rurale 22 septembre 2020 à 07h00 | Par JOËL RÉBILLARD

La production porcine à la croisée des chemins.

Réunie à Colombelles le 1er septembre dernier, la section porc de la FRSEA fait le point sur les dossiers d’actualité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Yvan Fourré a été réelu président de la section
porc de la FRSEA.
Yvan Fourré a été réelu président de la section porc de la FRSEA. - © DR:

Les deux années qui viennent de s’écouler ont été marquées par une forte hausse de la demande asiatique stimulée par l’expansion de la fièvre porcine africaine qui a décimé le cheptel dans ces pays. Avant que les courants d’exportation se ferment du fait de la crise du Covid-19. Il en a résulté une forte hausse du prix du porc, suivie d’un retour à des cours plus habituels. « Il faut saluer l’engagement des salariés des outils d’abattage qui ont maintenu l’activité et fait en sorte que tous les porcs soient abattus en temps et en heure »a souligné Yvan Fourré, le président de la section, réélu lors de la même réunion.

 

ABATTOIRS

La relance des abattoirs de Sainte-Cécile (50) suscitent espoir et scepticisme. Espoir que l’arrivée d’un nouvel acheteur contribuera à redonner au marché du proc breton la représentativité qui lui manque. Scepticisme quant à la viabilité du projet dont les quelques extraits ayant filtré dans la presse mentionnent qu’il s’appuie sur l’exportation de demi-carcasses congélées, ce qui ne paraît pas être un marché à forte valeur ajoutée, au moins jusqu’à présent. Les producteurs sont donc dans l’expectative, comme ils le sont sur l’avenir de l’abattage.

« Quelle sera la place pour le porc dans les projets d’abattoirs en cours dans la Manche ? » se sont-ils interrogés. Quant à l’alternative de l’abattage mobile, les éleveurs ne sont pas rassurés par les aspects sanitaires et économiques de telles installations.

Les sujets sociétaux liés à la production ont aussi été discutés. Le bien-être animal est ainsi considéré comme une donnée « incontournable » pour l’avenir de la production. Et ce, même si les normes qui tendent à être imposées induisent des coûts supplémentaires, des investissements qu’il est difficile d’amortir. Les éleveurs ont aussi pointé les évolutions réglementaires sans solution alternative, notamment concernant la caudectomie, laquelle est indispensable à la vie de porcs en groupes.

 

RENOUVELLEMENT

Enfin, les éleveurs n’ont pas manqué d’afficher une certaine prudence quant aux derniers mois positifs en termes de prix de vente. « Quand nos voisins auront réglé le problème de la FPA, il y aura plus de porcs sur le marché », et les cours pourraient donc en souffrir. Une perspective qui fait craindre pour le renouvellement des générations, pourtant indispensable au vu de la pyramide des âges des producteurs de porcs. Autant qu’une conjoncture économique, cela passera sans doute par un changement d’ambiance autour de la production porcine, et de l’élevage en général, qui souffre d’une image altérée par les anti-spécistes et trop souvent relayée par les médias. A la suite aux élections de la FNP qui se sont tenues le 3 septembre en assemblée générale restreinte en raison du contexte sanitaire, Xavier Van den Bossche (76) et Yvan Fourray (50) ont été réélu au conseil. François Valy a été reconduit au poste de président.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui