L'Eure Agricole Et Rurale 07 mai 2019 à 15h00 | Par L'Eure Agricole

La balance alimentaire cation anion.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © FRANCK MECHEKOUR

80 % des problèmes de santé des vaches laitières sont liés à une mauvaise préparation au vêlage. Lors du vêlage, 50 % des vaches et 20 % des génisses sont en hypocalcémie. L’hypocalcémie est due à une demande élevée en calcium, qu’une vache mal préparée ne peut fournir. L’hypocalcémie impacte fortement la santé de la vache et la future lactation. Elle provoque une mauvaise tonicité des muscles et une suppression de l’immunité, qui génèrent des problèmes sanitaires comme des fi èvres de lait dans les cas extrêmes mais aussi, des non-délivrances, des métrites, des mammites, ou encore des déplacements de caillette. Une baisse générale de l’immunité dans un troupeau va engendrer d’autres maladies, notamment l’expression de la paratuberculose. Pour limiter ces problèmes majeurs, il est nécessaire de travailler sur l’alimentation des vaches taries. Pour cela, il est conseillé de faire deux lots pendant la période de tarissement, un lot de vaches qui viennent d’être taries, et un autre lot avec des vaches qui sont à trois semaines du le vêlage. L’intérêt de ces deux lots est d’essayer de maîtriser la balance alimentaire cations anions (BACA). Lors de la lactation, les vaches ont une BACA positive mais pour des vaches en préparation vêlage, on cherche une BACA proche de 0 voire négative. Pour cela,il faut équilibrer la ration. Elle doit être bien différente de celle des vaches laitières qui ont une alimentation équilibrée pour une BACA positive (riche en cations). Celle des vaches taries doit être riche en anions pour atteindre une BACA inférieure ou égale à 0. Pour cela, le GDS 27 peut aider les éleveurs à maîtriser la BACA en les accompagnant, notamment en faisant un point sur la ration.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui