L'Eure Agricole Et Rurale 09 mars 2017 à 16h00 | Par L'Eure Agricole

L'Eure remporte vingt-deux médailles au concours général

SIA Le salon de l'agriculture s'est terminé samedi et dimanche. Retour sur les résultats obtenus par les producteurs du département.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les producteurs eurois remportent vingt-deux médailles, quatre d'entre-eux ont même raflé l'or.
Les producteurs eurois remportent vingt-deux médailles, quatre d'entre-eux ont même raflé l'or. - © L.G

Vingt-deux médailles pour les producteurs de l’Eure ayant participé au concours général agricole cette année. Quatre ont même remporté la récompense suprême, l’or, mais c’est l’argent qui domine avec treize médailles, le bronze étant attribué à cinq produits eurois.

Des produits qui ont séduit

En or, l’EARL des Noés à Saint-Aubin-sur-Gaillon a séduit le jury avec son cidre brut. La distillerie Busnel de Cormeilles compte deux médailles en calvados AOC hors d’âge et en pommeau AOC deux ans. Dernière médaille d’or, celle du Gaec des Ruchers de Normandie de Gisay-la-Coudre avec son miel de fenouil.

En argent, les volailles Adrien Labrouche de Verneuil sur Avre, ont eu la première pour leur poulet fermier noir de Normandie. L’EARL de la ferme de la Houssaye (Epaignes) a remporté un deuxième prix pour sa mousse de foie de canard et un autre pour sa terrine de cam-Gisors a une médaille d’argent pour sa bière blanche. Même chose pour Sicera d’Eturqueraye pour son cidre de Normandie IGP demi-sec, le domaine des Hauts Vents pour son cidre de Normandie IGP doux et pour son cidre doux, Pascal Beaumesnil pour son cidre fermier brut, la ferme des Noés pour son cidre demi-sec, la distillerie Busnel pour son calvados hors d’âge.

En yaourts, la ferme des Peupliers de Flipou emporte trois médailles pour son aromatisé vanille, brassé lait du jour à la fraise et son nature lait entier.

En médailles de bronze, la brasserie de Sutter est récompensée pour sa bière blonde, le domaine des Hauts Vents pour son cidre fermier demi-sec et son pommeau Normandie AOC trois ans et plus, la distillerie Busnel pour son calvadoc AOC hors d’âge, Eric Doré de Boisemont pour son son jus de pommes pétillant.

Du côté des animaux

Du côté du concours des animaux, Emmanuel Mary, éleveurs de brebis Hampshire à Saint-Pierre-des-Ifs, a remporté de nombreux prix, dont celui du challenge national racial, du challenge sanitaire laine et peau, et le premier prix en viande mâles première section lainé.

En race ovine avranchin, Didier Bouchez de Beuzeville repart avec le premier prix en laine jeunes mâles, laine mâles adultes et il repart avec le prix championnat laine mâles. L’association médico sociale d’Etrepagny a le deuxième prix de la catégorie laine jeunes mâles. En moutons vendéens, Amélie Niel de Sacquenville a le troisième prix en viande mâles de 16 à 18 mois et le premier en laine mâles 16 à 18 mois.

L.G

Valentin, Grégory, Jean-Baptiste, Benoît, Aude et Max avec Hessy sur le salon.
Valentin, Grégory, Jean-Baptiste, Benoît, Aude et Max avec Hessy sur le salon. - © L.G

Le lycée agricole du Neubourg présente Hessy

Le lycée agricole du cette année au SIA au trophée national des lycées agricoles (TNLA), dans la section vaches laitières à grands effectifs, avec la vache de race normande Hessy qu’ils ont emmenée sur le salon.

Ils ont réalisé quatre épreuves : communication avec une affiche, un blog, une vidéo et la décoration de la stalle. Cette épreuve se prépare en amont avec des échéances différentes des autres épreuves. La seconde est la manipulation d’Hessy en toute sécurité ; l’épreuve 3 est la présentation en français et en anglais de l’animal ; et la dernière note l’implication des six participants sur le salon.

« Nous sommes en 1ère CGEA système à dominante culture et bien que le TNLA ne compte pas pour notre examen de Bac Pro, nous sommes fiers de participer car c’est une expérience unique d’échanger, d’acquérir de nouvelles connaissances et compétences, quelque soit le résultat final. Nous avons entraîné Hessy en la promenant tous les soirs, nous avons testé la contention avec des élèves de terminales, nous nous serons exprimés en français, en anglais, nous avons réalisé une affiche, une vidéo qui nous aura donné des sueurs, fait des articles pour le blog, imaginé une déco pour la stalle..., nous aurons discuté pendant des heures entre-nous, avec nos familles, nos copains, les profs, les personnels de l’administration ou de l’exploitation... En bref, c’est devenu notre quotidien, au lycée mais aussi chez-nous, ça n’a pas été parfait, mais nous aurons donné le meilleur de nous-mêmes ! » témoignent les six élèves : Valentin, Grégory, Jean-Baptiste, Benoit, Aude et Max. Ils sont arrivés quatrième mais auront néanmoins apprécié l’aventure.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui