La Vie Charentaise 13 juillet 2017 à 08h00 | Par E.B.

L’État investit dans les projets territoriaux

Depuis début juillet, le préfet, Pierre N’Gahane, signe les différents contrats de ruralité de la Charente avec les élus concernés (présidents de communautés de communes, maires...). Le 6 juillet, c’était au tour de Grand Angoulême.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pierre N’Gahane, Michel Andrieux et Bruno Chaptal de Chanteloup (Caisse des dépôts) ont signé le contrat de ruralité le 6 juillet.
Pierre N’Gahane, Michel Andrieux et Bruno Chaptal de Chanteloup (Caisse des dépôts) ont signé le contrat de ruralité le 6 juillet. - © Estelle Bescond

Après la période de réserve parlementaire, le préfet de la Charente Pierre N’Gahane a commencé un « marathon » afin de signer avec les élus (présidents des communautés de communes et maires) et un représentant de la Caisse des dépôts les contrats de ruralité pour une durée de quatre ans.

Ces aides apportées par l’État permettent de financer des projets territoriaux répondant à trois grandes thématiques : l’accès aux services et aux soins et la cohésion sociale, l’attractivité du   [...]

 

» Lire la suite sur le site La Vie Charentaise

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui