L'Eure Agricole Et Rurale 29 avril 2019 à 15h00 | Par FC ET MR

L’agriculture s’invite au grand débat.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La transition écologique figurait au premier rang des quatre thèmes proposés pour le Grand débat. Aussi, l’exercice de restitution organisé par le gouvernement le 8 avril au Grand Palais, a fait la part belle à l’agriculture, notamment au travers de propositions de type « réduction de l’usage des pesticides » et « développement des circuits courts ». Ces deux sujets sont revenus régulièrement, ont expliqué les analystes mandatés parle gouvernement, et ce sur l’ensemble des supports (cahiers de doléances, débats…). Quelques propositions mises en avant lors de la restitution :« interdire les pesticides » ;« favoriser les circuits courts » ; mettre en place une fi scalité « incitative pour les produits locaux ou sains ». Toutefois, pour répondre au changement climatique (tout comme à la pollution de l’air), les solutions proposées portent le plus souvent, et de loin, sur les transports.Viennent ensuite l’énergie, l’agriculture et les pesticides. Pour arriver à ces conclusions, le gouvernement a fait appel à l’organisme de sondage Opinionway, qui a analysé, à l’aide d’algorithmes, les 2 millions de contributions en ligne, réalisées par 500 000 « contributeurs uniques », selon le gouvernement. Les doléances rédigées sur les cahiers ouverts dans les mairies ont été numérisées avant d’être, elles aussi, analysées par un logiciel, tout comme les comptes rendus des débats. À l’aide de ce logiciel, les chercheurs ont regroupé les contributions en différentes catégories, selon leur thème. Au sein de chacune de ces catégories, les contributions exprimant les mêmes « idées » ont elles aussi été regroupées. 720 000 idées ont été ainsi identifiées selon le gouvernement. Les analystes ont ensuite regroupé ces idées en 600 propositions, avant de déterminer l’adhésion des contributeurs à chacune d’entre elles. Selon le gouvernement, ce travail met en évidence un « sentiment d’urgence climatique » chez les citoyens (62 % des contributeurs), qui rejettent toutefois la fiscalité écologique (58 %).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui