L'Eure Agricole Et Rurale 06 novembre 2013 à 08h00 | Par Philippe Aubé, responsable foncier Jeunes Agriculteurs de l’Eure

L'actualité des JA - Le foncier agricole toujours au cœur de nos préoccupations

La semaine nationale de la préservation du foncier se déroule du 11 au 17 novembre. L’occasion de revenir sur les initiatives du syndicat jeune dans le domaine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © (P. Forget)

Depuis quelques années, le réseau “Jeunes Agriculteurs” se mobilise en novembre sur le thème du foncier. A l’occasion de la semaine nationale de la préservation du foncier agricole qui aura lieu du 11 au 17 novembre 2013, les “Jeunes Agriculteurs” organiseront, à travers toute la France, des actions ou des rencontres. Il s’agit de communiquer sur la perte de foncier agricole et de sensibiliser les élus et les citoyens sur l’importance de le préserver.En effet, les terres que nous exploitons sont nécessaires à la fois à l’indépendance alimentaire de la France, au dynamisme des territoires ruraux et périurbains et au maintien de la biodiversité dans nos territoires.La diminution du foncier agricole devient de plus en plus préoccupante. C’est un frein à l’installation de jeunes agriculteurs et cela entraîne une mise en concurrence des agriculteurs entre eux, ainsi qu’une concurrence de l’agriculture et d’autres secteurs d’activité.

10 hectares en friche
Certains terrains sont inexploités ou sont même devenus des friches. Nous souhaitons profiter de la semaine nationale de préservation du foncier agricole pour faire prendre conscience aux propriétaires et aux pouvoirs publics que cette situation ne peut plus durer.Il existe notamment l’opération “Sacs de blé” que le Cija du Sud-Est de l’Eure a mené cette année avec succès.  Après avoir signé avec le Grand Evreux Agglomération (GEA) une convention de prêt de 10 hectares inexploités près d’Evreux, le Cija a labouré ces parcelles et a cultivé de l’orge de printemps. Avec l’aide de plusieurs partenaires, les recettes de la récolte ainsi obtenue ont été versées à des associations caritatives. Le Cija  reconduit cette opération avec cette fois un semis de blé. D’autres JA de l’Eure agissent en espérant mener cette action dans d’autres secteurs du département.Lorsque c’est possible, il serait aussi idéal que des terres en friche soient louées quelques années à des jeunes agriculteurs pour les aider à démarrer leur activité.Les terrains vagues, en friche ou inexploités, s’ils étaient rendus à l’agriculture, contribueraient à faciliter la politique d’installation portée par “Jeunes Agriculteurs”.


(...)


La suite de cet édito dans l'Eure Agricole du 07/11/13, page 10

Toute l'actualité des JA l'Eure Agricole du 07/11/13, page 10-11-12

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui