La Vie Charentaise 24 février 2021 a 08h00 | Par M.L.L.

Jérémie Cossurel dépoussière bouillons et infusions

Remettre le bouillon au goût du jour, c’est le pari que s’est lancé Jérémie Cossurel, avec la marque Cossû. Mais pas n’importe comment. Valoriser les fruits et les légumes déclassés pour lutter contre le gaspillage alimentaire, mais aussi remettre le bien-manger sur le devant de la scène, c’est le leitmotiv du jeune entrepreneur.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Si le contenu des bouteilles a poussé en Nouvelle-Aquitaine, 
les bouteilles, bouchons, étiquettes, cartons sont aussi fabriqués dans la région.
Si le contenu des bouteilles a poussé en Nouvelle-Aquitaine, les bouteilles, bouchons, étiquettes, cartons sont aussi fabriqués dans la région. - © M.L.L.

Après avoir profité d’un plan social, Jérémie Cossurel, ancien commercial marketing de 36 ans au service du géant mondial de l’agroalimentaire Mondelez, pendant 13 ans, a décidé de voler enfin de ses propres ailes. Originaire de la Vienne, le jeune homme s’est installé à Taponnat avec sa compagne angoumoisine, un retour au vert salvateur qui lui a permis de lancer son projet, celui de produire et commercialiser des infusions et bouillons bio, une nouvelle façon de consommer des légumes et   [...]

 

� Lire la suite sur le site La Vie Charentaise

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique