L'Eure Agricole Et Rurale 31 juillet 2013 à 15h16 | Par F. carbonell

Intempéries - Orage et grêle : des dégâts considérables sur les récoltes

Vendredi dernier, en soirée, orage et grêle ont traversé le département de l’Eure, pulvérisant toutes les récoltes sur leur passage.Les dégâts sont considérables.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 (© FC/Eure Agricole)  © FC  © FC  © FC

Plus de trois cent agriculteurs eurois ont été touchés par l’épisode d’orage et de grêle de vendredi dernier en soirée. Les éléments se sont littéralement déchaînés, “décortiquant” tout sur leur passage. Onze cantons, de Rugles à Ecos, ont été ainsi frappés par ce déferlement désastreux. A Conches, Breteuil, Guichainville, Evreux Sud et Est, Fontaine-sous-Jouy, Houlebec-Cocherel, Saint-Vincent-des-Bois, Vernon, Tilly, les Thilliers-en-Vexin, Ecos (et dans bien d’autres communes euroises), le couloir de grêle (large de plusieurs kilomètres) s’est dessiné en progressant comme un rouleau compresseur... Parmi toutes les cultures détruites, les colzas sont devenus “blancs comme des linges”, au passage de cette grêle, enlevant tout espoir de récolte. Les blés, les maïs mais aussi les quelques lins oléagineux implantés sur cette zone ont, eux aussi, terriblement souffert. Ce phénomène a dépassé largement les limites du département de l’Eure. En France, 70 départements ont été touchés par ces éléments exceptionnels.

Répondre aux questions
Face à cette situation, la profession agricole s’est tout de suite organisée. Et lundi dernier, en fin de journée à la maison des agriculteurs de Guichainville, la FDSEA de l’Eure a provoqué une réunion d’information pour tous les agriculteurs eurois. Son but : soulever toutes les questions qui se posent aux agriculteurs et y apporter, dans la mesure du possible, les réponses adéquates. Pour cela, Régis Chopin, le président de la FDSEA, avait invité tous les acteurs du département (DDTM, Groupama, Préfecture, coopératives, négociants...) capables d’apporter des réponses.“Dès samedi matin avec Luc Hébert et Josiane Bonte, nous avons imaginé de nous réunir. Et ce lundi matin, avec Bernard Gerlach et Fabrice Esprit, nous avons ainsi décidé de réunir les agriculteurs concernés par ces dégâts. Et pour donner “un peu de corps” à cette réunion de crise, nous avons souhaité que plusieurs intervenants qualifiés puissent nous accompagner et répondre aux nombreuses questions qui se posent aujourd’hui.(...)"



La suite de cet article dans l'Eure Agricole du 01/08/13, page 3.

 


Retrouvez également l'intervention de Groupama sur les démarches à entamer

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui