L'Eure Agricole Et Rurale 03 avril 2014 à 11h50 | Par F.Carbonell

Installation - Une volonté haut normande partagée pour l’installation des jeunes agriculteurs

S’organiser et agir : deux mots clés qui viennent à l’esprit après cette première session commune des chambres d’Agriculture 76 et 27 autour de l’installation des jeunes agriculteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © FC

par les chambres d’Agriculture de Seine Maritime et de l’Eure d’organiser cette session extraordinaire fera date. D’abord, parce que le sujet demeure « la préoccupation majeure » des élus de ces deux chambres haut normandes. Et au regard de la  participation importante de ses membres, ce vendredi 24 mars au Neubourg, on peut déjà parler de rendez-vous réussi.

La force des exemples
Jean-Pierre Delaporte et Sébastien Windsor ont présidé et animé ces travaux en rappelant auparavant, l’un comme l’autre, le rôle essentiel de l’agriculture en Haute Normandie, un rôle à dimension économique, bien sûr, mais aussi sociétal. Le maintien de cette agriculture (dans toute ses composantes) passe par le renouvellement des générations. Un objectif majeur à atteindre  que tous les acteurs de la profession agricole régionale ont réaffirmé l’autre vendredi. En s’appuyant d’abord sur quelques éléments chiffrés (voir encadré ci-dessous). La Haute Normandie avec 180 installations (deux tiers en Seine-Maritime et un tiers dans l’Eure) fait partie des régions françaises plutôt bien loties. Cependant, les derniers indicateurs soulignent un « tassement » de ces installations. Sûrement pas la faute au niveau de formation car il est bon en Haute Normandie. Au cours de cette session, on a naturellement cherché à savoir pourquoi ce tassement et comment modifier cette tendance.

La question du foncier a été évoquée lors de la première table ronde avec les représentants des        Jeunes Agriculteurs, des chambres d’Agriculture, de la Safer, des propriétaires, des banques, de la MSA…

 


(...)



La suite de cet article, et des données chiffrées sur l'installation,
dans l'Eure Agricole et Rurale du 03/04/14, page 04

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui