L'Eure Agricole Et Rurale 31 octobre 2013 à 08h00 | Par F. Carbonell

Innovation - Le dictionnaire des sols, un outil remarquable

La recherche et le développement représentent un travail de longue haleine. Défisol R&D s'y est attelé avec abnégation, patience et efficacité depuis plusieurs années. Et les résultats sont là.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © FC

Les trois acteurs qui participent à Défisol R&D - à savoir le GRceta, Cap Seine et Défisol Services - peuvent être satisfaits du travail accompli. L'assemblée générale du mardi 22 octobre dernier à Guichainville en présence du vice président du Conseil général de l'Eure Lionel Prévost, a  d'ailleurs permis d'apprécier ces travaux engagés dans la durée et les perspectives pour l'agriculture de l'Eure.

"Ce qui est vraiment très positif, c'est l'étroite collaboration  entre les trois acteurs de Défisol R&D qui sont, d'ailleurs, les maîtres d'oeuvre des actions et ce, sous la présidence de Christian Verdier" rappelle Benoît Dreux. Chacun de ces acteurs a ainsi des domaines de travail mis en commun avec toujours la même priorité, celle d'apporter une réponse à l'hétérogénéité intra-parcellaire. Et elle passe naturellement par l'objectif de mettre la bonne dose au bon endroit avec tous les outils disponibles (conductivité pour déterminer le potentiel, multi analyses pour les teneurs minérales).

Ainsi donc, des essais se sont poursuivis : des essais azote, blé, colza ou encore des essais soufre. "Nous avons aussi une nouveauté sur cet exercice avec le croisement potentiel/biomasse mesuré par drone (voir Eure Agricole du 31/10/13, page 6)" précise David Mahieux.


1 700 profils dans l'Eure
Autre avancée significative, ce sont les 1 700 profils réalisés sur le département. "Ces profils ont été cartographiés et ont été montrés au conseil Général de l'Eure. Au-delà de la réalisation de ce dictionnaire des sols et de sa lecture informatique facilitée, le travail en amont réalisé repose sur des profils non pas effectués avec de simples tarières manuelles mais des creusements par pelleteuse avec de vrais profils pédologiques permettant une analyse beaucoup plus pointue. Il s'agit d'un énorme travail avec, il faut le dire, un vrai retour à l'agronomie des sols" a rappelé Charles Duval.


(...) la suite dans l'Eure Agricole du 31/10/13, page 06.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui