L'Eure Agricole Et Rurale 11 janvier 2021 a 08h00 | Par Catherine Hennebert

Groupe Depestel : nouveau teillage dans le Vexin.

Une année 2020 placée sous le signe du développement et de la préparation à la transmission de l’entreprise familiale.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Vincent et Marc Depestele, les deux dirigeants
de l’entreprise, et leurs enfants, Romain et Valentin.
Vincent et Marc Depestele, les deux dirigeants de l’entreprise, et leurs enfants, Romain et Valentin. - © DEPESTELE

Le groupe Depestel va construire un troisième teillage. Il sera situé dans l’Eure, sur les communes de Frenelle en Vexin et Saussay la Campagne.

Cet investissement va permettre au teilleur privé d’installer un outil de production au coeur d’une zone de production de 5 000 hectares de lin.

« Sur cette zone du Vexin, nous teillons un peu plus de 3 000 hectares sur les 13 000 ha de lin teillé par le groupe. Les balles de lin viennent pour le moment sur le teillage de Valmartin. Cette relocalisation va réduire les coûts logistiques car le lin va rester sur place. Tout ceci est complètement cohérent avec l’image de naturalité du lin. Les liniculteurs vont pouvoir venir au teillage, nous espérons que ces relations de proximité donneront confiance et professionnaliseront la culture du lin. Avoir un outil de transformation au pied de leurs exploitations doit encourager les producteurs à investir dans du matériel performant » explique Vincent Depestel.

 

RELOCALISER LA TRANSFORMATION DU LIN

Cette relocalisation sur le lieu de production est en phase avec la politique RSE du groupe qui va embaucher une quarantaine de personnes pour faire fonctionner le nouveau site. Le bâtiment sera conçu pour minimiser la pollution sonore et d’autres projets sont en cours en faveur du bien-être au travail des futurs salariés.

Pour Marc et Vincent Depestel, que la période soit bonne ou mauvaise, la construction de ce troisième site doit se faire pourl ’évolution du groupe familial qui prépare la troisième génération à reprendre les rênes. Valentin, le fils de Marc et Romain, le fils de Vincent baignent dans le lin depuis toujours et sont prêts à poursuivre ce que leur grand-père a commencé en 1949. Les deux cousins ont envie de travailler ensemble, apportant chacun leurs compétences : Valentina fait l’école de commerce Neoma, dans le domaine de la finance et de l’administratif. Il est aujourd’hui responsable du site de Caen. Romain a un BTS ACSE en poche et est actuellement technico-commercialsur la zone du Vexin. Il sera responsable du site de l’Eure.

 

UNE TRANSMISSION BIEN PRÉPARÉE

« Je suis accompagné par mon oncle dans toutes les démarches administratives concernant le futur teillage. Cela fait trois ans que nous travaillons dessus. Il y a eu des montagnes d’études. Le permis de construire sera déposé en janvier et un dossier Loi sur l’Eau est en cours. Être en charge du dossier me permet de découvrir le monde de l’administration» ajoute Romain qui a également beaucoup travaillé sur la partie bien-être au travail. « Pour que les jeunes puissent être en capacité de diriger l’entreprise, pas de cuillère en argent mais du travail. Les jeunes sont passés dans tous les services, pour découvrir l’approche industrielle mais également les ressources humaines. Durant ces 12 derniers mois ils ont vécu une expérience unique. Ils ont connu la violence d’une pandémie, ils ont été confrontés à l’arrêt du marché, à l’arrêt des teillages, ce qui n’était jamais arrivé » ajoute Vincent Depestel. Les dirigeants et leurs enfants se sont engagés dans un programme d’accompagnement dans le cadre du dispositif « accélérateur de croissance » de Bpifrance pour que la transmission familiale se fasse dans les meilleures conditions. « Transmettre aux enfants donne de l’énergie pour finir sa carrière. Une entreprise doit se préparer à cela. La succession doit s’anticiper pour que tout se fasse dans les meilleures conditions possibles. J’accompagne les jeunes comme mon père m’a accompagné quand j’ai repris en 1982 » précise Marc Depestel.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique