L'Eure Agricole Et Rurale 13 mars 2013 à 15h23 | Par F. Carbonell

GRCeta - Pierre Pellerin passe la main à Christian Verdier

L’assemblée générale a revêtu un caractère tout particulier, le mardi 5 mars dernier à Evreux, avec le passage de relais entre Pierre Pellerin et Christian Verdier. Un moment fort.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
A l’issue de l’assemblée, la “photo de famille” du GRceta autour de Pierre Pellerin.
A l’issue de l’assemblée, la “photo de famille” du GRceta autour de Pierre Pellerin. - © (VDB)
Même si le rapport d’activités du groupement pour l’année écoulée était attendu (avec la confirmation, par la lecture des bilans, d’une bonne dynamique de la structure), le fait marquant du jour aura été, incontestablement, le départ de Pierre Pellerin. Annoncé et préparé, ce départ  est une nouvelle page qui se tourne pour le GRceta.

Quinze ans d’engagement
C’est d’ailleurs le sens de l’intervention de Christian Verdier, son successeur, à l’heure de retracer les quinze ans de parcours de l’agriculteur de Romans... “Nous avons retrouvé, dans les archives, que tu assistais le 20 novembre 1997 à ta première réunion de bureau alors présidée par Jean-Jacques Prévost” rappelle Christian Verdier. “Trois mois plus tard, tu devenais président car Jean-Jacques était appelé à d’autres responsabilités”.  A l’époque, ce sont 48 000 ha qui étaient “suivis” sur les douze Ceta existant avec Vincent, Jean-Pierre et Jean-Paul comme conseillers, Christophe Castel et Landry à l’expérimentation et Louisette au secrétariat. Dès son arrivée, Pierre Pellerin s’appliquait à donner “un nouveau souffle” au Groupement avec, dans un premier temps, une révision des statuts “pour redonner une dynamique au bureau...” Explication : afin de prendre des décisions rapides, le nombre d’élus au bureau était ainsi bloqué à cinq alors que le mandat du président était renouvelable tous les ans. Une manière de favoriser le renouvellement et de ne pas s’installer dans la routine... “En 1999, Daniel Perdriel ton complice te rejoint au bureau et vous formez, pendant plus de dix ans, un binôme solide à la tête du GRceta” rappelle encore Christian Verdier. “Tu saisis alors l’opportunité des contrats emploi-jeunes  pour donner une autre dimension, en termes d’activités, au GRceta.”
Pas moins de six jeunes se succèderont ainsi.

(...)

La suite de cet article dans l'Eure Agricole du 14/03/13, page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui