L'Eure Agricole Et Rurale 27 février 2014 à 08h00 | Par L'Eure Agricole

GRCeta - Le temps d’un bilan pour le réseau Ceta

L’activité des Ceta eurois a été détaillée à l’occasion de l’assemblée générale annuelle du Groupement régional de l’Evreucin. Un réseau très actif qui s’appuie sur des équipes motivées.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © FC

Présidée par Christian Ver- dier, cette réunion-bilan organisée à la maison des agriculteurs de Guichain- ville s’est ouverte par une assem- blée extraordinaire. Il y avait, en effet, nécessité de « dépoussiérer » l’article 7 des statuts. Ce premier point de l’ordre du jour passé, il fut d’abord question du rapport financier de la structure. Une présentation effectuée par David Mahieux qui a permis d’ap- précier la bonne santé du GRCeta avec un solde positif, pour l’acti- vité 2013, de 18 380,96 €. A signaler - au regard des chiffres présentés - que l’évolution des surfaces cotisantes suit une crois- sance linéaire depuis plusieurs années.

L’équipe reconduite

Dans un second temps, Landry Syryn a effectué un bref rappel des essais réalisés l’an dernier. Ce sont 110 essais représentant 4 850 micro-parcelles qui ont été ainsi mis en place. De même, pour la sécurisation des récoltes, le GRCeta a investi dans 5 tables. Toujours à propos de ces essais, Vincent De Bandt a constaté que les essais étaient corrélés aux surfaces cotisantes (blé : 51 %, colza : 24%,orge:7%).Au-delàdece constat, l’ingénieur a souligné «qu’il fallait être vigilant sur le respect de ces essais, dont le coût moyen est de 4000€ et qui peut aller au-delà pour des essais plus lourds comme pour les pomme de terre et les betteraves.» Cela dit, les équipes du GRCeta se sont réjouies de la demande d’essais en augmentation par les adhé- rents et ce, toutes cultures confondues.

Côté statutaire, l’assemblée a prcédé au vote des deux nouveaux membres du bureau, du trésorier et du président. Ainsi, dans le souci d’une répartition géographique homogène, Emmanuel Roger du Ceta de la Charentonne et Luc Brajeul du Ceta de Beau- mont se sont présentés et ont été élus. Ces deux Ceta, jusqu’à ce jour, n’avaient jamais eu de membres dans le bureau.

Cette étape passée, ce fut le tour de table des Ceta présents sur le territoire eurois. Retrouvez le résumé dans l'Eure Agriole et Rurale du 27/02/14, page 04.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui