L'Eure Agricole Et Rurale 04 septembre 2013 à 16h05 | Par L'Eure Agricole

Grandes cultures - La météo de l’été conforte la moisson

A l’échelle nationale, le retour des conditions météorologiques plus favorables mi-juillet a permis à la moisson de se dérouler dans de bonnes conditions.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © FC/Eure Agricole

Selon Agritel, la production de blé tendre française atteindrait 37,03 millions de tonnes en 2013. Soit une hausse de 4 % par rapport à celle de l’an dernier. Ce chiffre est supérieur aux prévisions établies par FranceAgriMer le 9 août dernier qui évaluait la récolte à un peu plus de 36 millions de tonnes. Pour Agritel, qui s’appuie sur un sondage effectué entre le 14 et le 16 août, cette hausse est la résultante de l’effet combiné d’une progression des emblavements de 2,73 % à 4,998 millions d’hectares et d’une augmentation des rendements de 1,5 % à 74,09 q/ha. “Cette récolte est à l’échelle nationale la quatrième plus élevée de ces 20 dernières années après celles de 1998, 2002 et 2004”, observe Michel Portier, le directeur d’Agritel.

Toujours selon le cabinet d’études, le millésime 2013 semble d’un bon niveau sur le plan qualitatif. Les poids spécifiques sont dans l’ensemble largement supérieurs à la norme de 76 kg/hl. En revanche, les teneurs en protéines affichent de fortes disparités : plutôt bonnes à très bonnes dans le tiers Nord et faibles dans le Sud de la France.Qualité au rendez-vousSi les estimations quantitatives diffèrent quelques peu, FranceAgriMer fait globalement la même analyse de cette campagne qui s’achève. Néanmoins, les résultats sont nettement hétérogènes selon les régions : assez moyens dans le Sud-Ouest, en Auvergne et en Rhône-Alpes, de l’ordre de 60-65 q/ha, un peu plus élevés en Poitou-Charentes, en Pays de la Loire et en Bourgogne (65-70 q/ha). Ils se situent entre 70 et 80 q/ha en Bretagne, dans le Centre et le Nord-Est. Quant au nord de la Seine, ils sont bons voire excellents avec des moyennes dépassant 80 q/ha, voire 90 q/ha et même des maxima de 120 q/ha localement.

Pour ce qui est de la qualité, les poids spécifiques sont très satisfaisants, dépassant 77 kg/hl en moyenne et même 79 kg/hl dans plusieurs régions. Les indices de chute de Hagberg sont également d’un très bon niveau dans l’ensemble du pays. En revanche, les teneurs en protéines sont plutôt faibles généralement comprises entre 10,5 % et 11,5 %, mais ils sont surtout très hétérogènes.Pour ce qui est du blé dur, la chute de la production est confirmée par FranceAgriMer. La récolte serait en retrait de près de 30 % à la suite de la forte réduction des surfaces (-22 %). Coté rendement, ils sont très hétérogènes selon les régions autour d’une moyenne nationale de 51 q/ha.

(...) 

La suite de cet article dans l'Eure Agricole du 05/09/13, page 04.



Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui