L'Eure Agricole Et Rurale 04 mai 2017 à 09h00 | Par L'Eure Agricole

"Gîtes de France" ne connaît pas la crise

TOURISME Leader de l'hébergement par l'habitant, Gîtes de France affiche une bonne santé. Son volume d'affaires s'élève à 9,24 millions d'euros dans l'Eure.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © -D.R

L’année 2016 s’est inscrite dans la continuité de 2015 pour l’association départementale pour le tourisme en milieu rural (Adtmir) de l’Eure, plus connue sous le nom de « Gîtes de France », avec un parc stable, et un nombre de contrats en progression de 2 %(440 000 nuitées réservées, dont 86 500 par une clientèle étrangère). L’association créée dans l’Eure il y a quarante ans a rejoint en 1977 le réseau national, lui-même créé en 1955 par un agriculteur. Avec un volume d’affaires de 9,24 millions d’euros dans le département, le réseau d’hébergement confirme sa progression dans le temps.

« 2016 a ouvert sur la réunification de la Haute et de la Basse-Normandie. On peut se féliciter d’être une région identifiable à une destination touristique mondialement connue, la Normandie», se réjouit la présidente agricultrice, Viviane Bertout-Barbey, lors de l’assemblée générale qui s’est déroulée le 25 avril au Neubourg. En revanche, elle déplore « la perte du soutien financier du conseil départemental aux por-teurs de projet d’hébergement, avec la loi NOTRe qui a imposé une nouvelle répartition des compétences entre la région et le département».

Des comportements qui évoluent

Le réseau compte aujourd’hui dans l’Eure 559 hébergements, dont 397 gîtes, 132 maisons d’hôtes et 28 gîtes de groupes. Ces derniers font une bonne année en termes de résultats avec +6 % en nombre de nuitées. Le taux d’occupation des gîtes eurois s’élève à 40 % en location directe et 46% par la centrale de réservation. De plus en plus de clients (90 481 en 2016) utilisent Internet (www.gites-de-france-eure.com) au dépend de la réservation téléphonique. 60 % du parc eurois est réservable en ligne. Le profil de clients internaute aurait tendance à privilégier les hébergements de plus haut standing. De manière générale, la clientèle évolue. Les gens choisissent des séjours plus courts (56 % sont des courts séjours de moins de 6 nuits) mais de meilleure qua-lité.

« Dans un milieu concurrentiel comme celui du tourisme où les plateformes collaboratives sont très bien implantées, avec des moyens bien supérieurs à ceux de Gîtes de France, nous savons que notre force c’est notre expertise, notre proximité et tous les services que nous pouvons pro-poser», ajoute Viviane Bertout-Barbey.

Classés par nombre d’épis (de 1 à 5), les hébergements les plus prisés restent ceux de classe 3 épis et plus. Et cela tombe bien car c’est ce que propose à 91 %le parc eurois. Le profil de la clientèle demeure à majorité française (75 % pour les chambres d’hôtes, 99 % pour les gîtes de groupes). Concernant le délai de réservation, si la dernière minute est une tendance de plus en plus forte, les grands gîtes sont souvent réservés longtemps à l’avance, les trois premiers mois de l’année pour la période estivale. Pour les petits gîtes, ce sont en général des clients fidèles qui réservent à l’avance.

Accepter les réservations en ligne et les animaux

Pour 2017, le réseau Gîtes de France entend poursuivre sa progression. La présidente et son équipe encouragent les adhérents à accepter les réservations en ligne, à s’équiper pour monter en gamme avec des équipements de bien-être par exemple, ou encore à accepter les animaux, car c’est demandé et 58 % les refusent actuellement.

Laurence Geffroy

- © P. Cordonnier

LE VACANCIER TYPE

Le vacancier type de Gîtes de France est français. Il part en famille en ayant loué un gîte de bonne capacité d’accueil (de 4 à 5 personnes pour les trois quarts) et a choisi un hébergement 3 épis, au bon rapport qualité/prix. Il a réservé par internet et parfois à la dernière minute. Le panier moyen des touristes ayant réservé sur Internet reste toujours supérieur à ceux des clients réservant plus classique-ment (par téléphone, ou en direct avec les propriétaires) car ils se laissent séduire par des hébergements plus hauts de gamme, après consultation et avis des clients.

 

UN TOURISME ACCESSIBLE

Au niveau national, malgré l'émergence des nouvelles plateformes d’hébergement en ligne (AirBnb, booking...), le succès rencontré par Gîtes de France ne se dément pas. Une clientèle simple et familiale à 85 % continue de se reconnaître dans ce format de tourisme « accessible ». En 2016, toutes les régions de France affichent des taux de progression notables. Les retombées économiques au sein des territoires sont pour le moins significatives : Gîtes de France, avec près de 82 % d’hébergements en milieu rural, déclare générer un chiffre d’affaires (direct et indirect) de 2 milliards d’euros. En moyenne, ce sont 31 745 emplois qui dépendent directement et indirectement de cette activité.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui