L'Eure Agricole Et Rurale 23 avril 2021 a 08h00 | Par C. SOULARD

Gel : un milliard d’euros pour les agriculteurs.

En visite dans la région Occitanie, le Premier ministre Jean Castex a annoncé la création d’un fonds de solidarité exceptionnel d’un milliard d’euros. La FNSEA a salué « la mobilisation rapide et forte du Gouvernement ».

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © DR.

« L’Etat doit être à la hauteur de cette catastrophe. A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Je suis venu annoncer un effort significatif de l’Etat à hauteur d’un milliard d’euros, car la situation le justifie », a déclaré le Premier ministre, le 17 avril à Montagnac (Hérault) à l’issue d’une table ronde avec des représentants agricoles et des élus.

Il s’est également rendu dans les départements de l’Aude et des Pyrénées-Orientales pour constater, sur place, les dégâts causés par les différents épisodes de gel du début avril. Le Premier ministre était notamment accompagné, du ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, des parlementaires des trois départements ainsi que de Jérôme Despey, secrétaire général de la FNSEA. Ce dernier avait insisté, peu auparavant, lors de la table ronde, sur la détresse morale et psychologique des agriculteurs  demandant des « mesures d’urgence et un signal fort aux agriculteurs ».

 

« Cas par cas »

Ce milliard d’euros qui concerne l’ensemble des secteurs agricoles victimes du gel vient s’ajouter aux autres mesures comme le déclenchement du fonds national de garantie des risques agricoles (FNGRA) et « à une année blanche pour les cotisations sociales » a précisé Jean Castex. Il souhaite que d’ici la fin du mois, les préfets disposent d’une enveloppe d’urgence pour faire du « cas par cas (…)  C’est une question de survie, il faut donner une marge de manœuvre afin de  régler les situations les plus urgentes », a-t-il ajouté. Le chef du Gouvernement a également annoncé des dégrèvements de taxes foncières sur le non bâti (TFNB), et  la mobilisation des dispositifs existants en matière d’activité partielle. Les entreprises de l’aval (fabricants de confitures notamment) devraient également émarger à ce dispositif. Jean Castex a aussi affirmé que ces mesures sont « encore partielles et mériteront d’être complétées », notamment dans le cadre de la révision de PAC.

 

3 milliards d’euros

Dans un communiqué de presse publié le 17 avril, la FNSEA a salué « la mobilisation rapide et forte du Gouvernement » qui va permettre aux agriculteurs touchés « de faire face aux premières urgences et d’être en capacité de (leur) donner de la visibilité ». Le syndicat agricole estime cependant que les dernières « évaluations confirment les craintes exprimées dès la semaine dernière, qui vont se chiffrer à plus de trois milliards d’euros », rien que pour la viticulture et l’arboriculture. Une réunion présidée par Julien Denormandie, à laquelle la FNSEA va participer, se tient le lundi 19 avril pour déterminer les modalités d’application de ce plan. La présidente de la FNSEA, Christiane Lambert s’était rendue le 16 avril à Bellevigne-en-Layon (Maine-et-Loire) pour constater les dégâts sur des parcelles de Bonnezeaux détruites à plus de 50 %.

Selon le ministre de l’Agriculture, cet épisode de gel est « la plus grande catastrophe agronomique de ce début du XXIe siècle ». Afin qu’une telle catastrophe ne se reproduise pas, le gouvernement a annoncé des mesures structurelles sur les réformes du FNGRA et la politique de gestion de l’eau. Des annonces dont la FNSEA s’est « vivement félicitée ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique