L'Eure Agricole Et Rurale 09 janvier 2015 à 08h00 | Par F. Carbonell

Et si la méthanisation s’engageait collectivement ?

Le 18 décembre dernier, à la Trinité-de-Réville, une réunion organisée à l’initiative de Pierre Le Baillif, élu de la chambre d’Agriculture de l’Eure. Son but : évoquer la méthanisation collective.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les GDA Lieuvin Sud et Pays d’Ouche et leur président respectif, Bruno Bellencontre et Didier Vandermeersch ont répondu à l’invitation de Pierre Le Baillif pour organiser cette réunion dédiée à la méthanisation agricole. Une vingtaine d’agriculteurs ont pu ainsi mieux « appréhender » ce type de projet dont le développement se poursuit « doucement mais sûrement » depuis ces dernières années. Il faut dire que l’engagement d’une telle réalisation implique une parfaite connaissance du projet, dans sa dimension technique et économique. Pas surprenant alors de voir les chambres d’Agriculture de Normandie accompagner, dans le cadre de leurs missions, les agriculteurs mais aussi les acteurs territoriaux.

Grâce au réseau d’expertise présent dans les cinq départements, les projets individuels ou collectifs de méthanisation se construisent en s’appuyant sur des compétences indispensables.

Individuel ou collectif ?

Le jeudi 18 décembre, à la Trinité-de-Réville, Isabelle Gesthem et Hervé Poitou ont ainsi détaillé les possibilités offertes par cette solution technique « qui valorise les effluents d’élevage, qui permet la mise en place de nouveaux asso- lements, qui réduit les engrais de synthèse et qui utilise une chaleur renouvelable pour l’habitat ou pour l’entreprise... » Mais, pour cette toute première réunion d’information dans le secteur, il s’agissait d’être à l’écoute des participants pour connaître leur motivation.

Un tour de table a permis justement d’en apprécier l’exacte importance. Force est de reconnaître que la curiosité des agriculteurs face à « une diversification méconnue » est évidente. Mais un certain nombre d’entre eux ont évoqué la possibilité d’avancer sur le sujet.

(...)

- © FC

 

 


La suite de cet article dans l'Eure Agricole et Rurale du 15/01/15, page 04.



Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui