L'Eure Agricole Et Rurale 31 octobre 2013 à 08h00 | Par L'Eure Agricole

Ecotaxe - Suspension sur tout le territoire

Depuis quelques semaines, la tension est montée du côté des opposants à l'écotaxe.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 (© DR/FDSEA 27)

Devant le perron de Matignon, le 29 octobre, c’est la majorité de la presse française qui s’était réunie pour l’occasion. C’est donc après plus d’une heure trente de réunion avec les élus bretons et les ministres concernés (dont Guillaume Garot et Stéphane Le Foll) que le Premier ministre a annoncé la suspension de l’écotaxe sur tout le territoire. “Suspension mais pas suppression", a-t-il nuancé. Pour mettre en oeuvre cette taxe poids lourds, Jean-Marc Ayrault souhaite “un dialogue sincère aux niveaux national et régional”. “Ce dialogue aura pour objectif  d’améliorer les dispositions propres à la filière agricole et agroalimentaire", a-t-il explicité. Aucune précision n’a été apportée quant à la durée de la suspension de cette écotaxe mais le Premier ministre a spécifié que la taxe poids lourds doit “ être corrigée" car elle reste “utile aux financements des infrastructures de transports,  routières ou ferroviaires."

"L’impératif, c’est de dis-cu-ter", a martelé Guillaume Garot, le ministre délégué à l’Agroalimentaire en écho aux propos du Premier ministre. Stéphane Le Foll, qui n’était pas prompt à répondre aux médias à la sortie de la réunion, a tout de même ajouté qu’ "un geste avait été fait". Désormais, c’est à “chacun de prendre ses responsabilités". Pour lui, cette décision “doit permettre de débloquer la situation", mais celle-ci engendrera “un coût de 800 millions d’euros".


Dans l'Eure, plusieurs actions s'étaient succédées ces dernières semaines, notamment des actions autour des bornes "écotaxes" menées par la FNSEA de l'Eure, une rencontre avec le Préfet de l'Eure...


Retrouvez toutes ces actions dans l'Eure Agricole du 31/10/13, pages 04 et 05.

Retrouvez la réaction des profesionnels de l'Eure à l'annonce de l'ajournement de l'écotaxe dans l'Eure Agricole du 07/11/13

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui