L'Eure Agricole Et Rurale 06 novembre 2013 à 08h00 | Par L'Eure Agricole

Dossier Mois batt - L'impact des normes TIER 4 sur les systèmes de refroidissement

Les constructeurs conçoivent et dimensionnent les systèmes de refroidissement en fonction des besoins dictés par les technologies de dépollution.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DR/REUSSIR

L’arrivée des moteurs Tier 4i et bientôt des Tier 4f peut se solder par des besoins de refroidissements supplémentaires, selon les technologies employées et l’augmentation des puissances. Globalement, à l’étape Tier 4i, deux stratégies de dépollutions ont été adoptées par les constructeurs :
- soit la réduction catalytique sélective (SCR) à l’AdBlue avec ou sans catalyseur d’oxydation (DOC), - soit la combinaison recyclage externe des gaz d’échappement (EGR), DOC et filtre à particules (FAP).

La première solution implique des températures de combustion élevées, d’où un moindre besoin de refroidissement. C’est le cas des moteurs FPT de New Holland et Case IH, des Agco Power de Fendt, Mas- sey Ferguson et Laverda, ainsi que les Deutz des machines Deutz-Fahr. Ces marques n’ont ainsi apporté aucune modification à leur système de refroidissement lors de l’intégration des moteurs Tier 4i. Sur son modèle le plus puissant CR9090, New Holland a même réduit les besoins de refroidissement en passant du Tier 3 au Tier 4i, se soldant par l’abandon du double tamis rotatif apparu sur les CR9090 Elevation pour revenir à un simple tamis. Cette évolution a permis au passage d’économiser plus de 20 chevaux, selon le constructeur.

 


La suite de ce dossier dans l'Eure Agricole du 07/10/13, pages 13 à 21

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui