L'Eure Agricole Et Rurale 05 novembre 2014 à 08h00 | Par L'Eure Agricole

Dossier : Les solutions pour homologuer les grosses moissonneuses-batteuses

La dimension toujours croissante des moissonneuses-batteuses conduit parfois les constructeurs à trouver des parades à l’homologation à 19 tonnes maximum des machines à deux essieux, comme l’ajout d’un troisième essieu, posé au sol uniquement au transport. Christian Rivierre de John Deere et Jacques Manet de Case IH nous font part de leurs solutions.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © jc gutner

Proposez-vous un troisième essieu sur vos moissonneuses-batteuses ?
Christian Rivierre - Oui, certains modèles de la série S ont un poids qui dépasse les 19 tonnes, ce qui nous oblige à l’intégration d’un troisième essieu.

Jacques Manet - Nous avons deux modèles, les Axial Flow 7240 et 8240, dont le tonnage tourne autour de 18,9 tonnes, dans sa version de base. En soi, une homologation véhicule deux essieux suffirait, mais suivant les options, notamment les pneus, on peut vite dépasser le PTAC de 19 tonnes.

Où se situe-t-il ? Comment fonctionne-t-il ? Quel est son prix ?
C.R. - Il est logé à l’arrière de l’es- sieu directeur : un poids maxi- mal de 1,5 tonne lui est appliqué, ce qui correspond à la différence entre les 19 tonnes autorisées et le poids total de la machine. La pression au sol s’exerce hydrau- liquement, conjointement à une boule d’azote. Cet essieu se met en place automatiquement en transport sur route. Il faut comp- ter un surcoût de l’ordre de 5 000 euros.

J. M. - Il s’agit d’une double roue logée sous le convoyeur. Elle exerce une pression au sol suffi- sante pour être en accord avec la réglementation. Elle se pose auto- matiquement en mode route au- dessus de 17 km/h. Son coût est noyé dans le prix de base, mais n’est pas négligeable. Pour nous, ça n’est qu’une solution provi- soire.

Quelles sont les parades à ce troisième essieu ?

(...)

Retrouvez la suite de cet interview et bien dautres ifnormations dans le dossier machinisme de l'Eure Agricole et Rurale du 06/11/14, pages 15 à 26

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui