L'Eure Agricole Et Rurale 31 août 2021 a 08h00 | Par Propos recueillis par Mickaël Mauger

Développer ses compétences avec la formation.

D’après le dernier rapport d’activité Vivea*, 19 % des chefs d’entreprises agricoles se sont formés en 2020 (+ 2 points par rapport à 2019) et ce malgré un contexte sanitaire rendant l’organisation des formations très complexe.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Marie-Hélène Bouillet, coordinatrice formation, nous dévoile le catalogue des formations 2021/2022, proposées par les Chambres d’agriculture de Normandie
Marie-Hélène Bouillet, coordinatrice formation, nous dévoile le catalogue des formations 2021/2022, proposées par les Chambres d’agriculture de Normandie - © CA

Ce chiffre témoigne du réel intérêt des agriculteurs à suivre des formations pour développer leurs compétences sur un domaine ou une thématique spécifique, dans un contexte en constante évolution. Acteur majeur de la formation auprès des chefs d’exploitations agricoles, les Chambres d’agriculture de Normandie déploient début septembre leur offre de formation 2021/2022.

*Vivea : fonds pour la formation des entrepreneurs du vivant

 

- Vous êtes au bénéfice réel, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt de 71 e/jour de formation.
- Vous êtes exploitant, faites appel au service de remplacement : vous bénéficiez d’une aide de 70 e par journée de formation (7 h).

Toutes les informations sur nos formations et modalités sur : https://normandie.chambres-agriculture.fr/nos-solutions/formation/

Marie-Hélène Bouillet, coordinatrice formation à la Chambre d’agriculture de Normandie.

« Compléter sa boîte à outils de chef d’exploitation »

Quelle est la mission du coordinateur formation ?

C’est une mission régionale dont l’objectif est de s’assurer que notre offre de formation est homogène sur l’ensemble de la région Normandie et que les formations proposées répondent aux besoins des agriculteurs. Je viens en appui des collègues réalisant les formations, sur les aspects méthodologiques, les techniques d’animations et modalités pédagogiques, qui sont les points forts des formations que nous proposons. A titre individuel, je réalise également des formations dans le domaine de la communication grand public.

 

Comment se prépare une offre de formation ?

Tout au long de l’année, nos collègues nous remontent les préoccupations, les réflexions et projets entendus lors d’échanges avec les agriculteurs. Ces données sont capitalisées, analysées et peuvent donner lieu à la création de nouvelles formations. Nous étudions également les enquêtes de satisfaction et le bilan des dernières formations réalisées, afin de maintenir ou retirer certaines formations lors de la prochaine campagne.

Nous sondons les élus réunis au sein du groupe formation des Chambres de Normandie afin de confronter l’avis d’agriculteurs sur la pertinence des formations que nous souhaitons proposer. En veille sur les attentes des collègues agriculteurs, ce groupe d’élus est force de proposition pour adapter l’offre de formation aux attentes réelles du terrain.

 

Quelles sont les thématiques privilégiées ?

Elles sont très diversifiées et concourent à répondre aux besoins des agriculteurs ainsi qu’aux enjeux environnementaux, sociaux et économiques. Nous proposons des formations techniques sur les productions végétales et animales, sur les circuits courts, la transformation et l’accueil à la ferme. Notre offre couvre aussi le volet réglementaire via les formations certiphyto, HVE, hygiène en production fermière, transport d’animaux… L’humain est également au cœur des formations proposées avec la gestion des ressources humaines, la communication avec le « grand public » ou entre associés.

 

Pourriez-vous nous citer quelques nouveaux thèmes de formations à venir ?

Nous proposons de nouvelles formations autour de l’élevage laitier et allaitant (maitriser les actes de soins en élevage bovin, améliorer le bien-être des vaches laitières en logettes…), la transformation du blé, la sécurisation des contrats de vente de chevaux. Nous proposons également une formation sur les techniques de soudure, qui sont une pratique courante dans les exploitations, mais qui ne s’apprennent pas sur les bancs de l’école…

 

Vos formations ne s’adressent qu’aux chefs d’exploitations agricoles ?

Pas uniquement : nous proposons également des formations pour les candidats à l’installation ainsi qu’aux salariés agricoles.

L’année 2020 a été perturbée par le contexte sanitaire lié à la Covid-19, avez-vous modifié vos modalités de formation et si oui, les agriculteurs ont-ils adhéré ?

Effectivement, notre adaptation s’est appuyée sur le développement de la Formation Mixte Digitale (FMD) à laquelle les agriculteurs ont bien répondu. Il s’agit d’une modalité de formation hybride avec une partie en présentiel et une partie chez soi. Cela permet de travailler à son rythme, en fonction de ses disponibilités sur certaines séquences. Toutefois, il est important de conserver une partie en présentiel afin de partager ses idées et d’échanger avec d’autres participants.

 

En quelques mots, pourquoi venir en formation ?

Venir en formation, c’est sortir de son cadre, partager ses idées, échanger, acquérir de nouvelles compétences et compléter sa boîte à outils de chef d’exploitation.
Je vous invite dès maintenant à consulter notre catalogue, disponible en format papier auprès de vos antennes ou accessible sur notre site internet :
www.normandie.chambagri.fr. Si vous avez besoin d’une formation qui n’est pas inscrite au catalogue ou dans votre secteur géographique, contactez-nous, nous tenterons d’y répondre au mieux. A bientôt en formation !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique