L'Eure Agricole Et Rurale 01 septembre 2023 a 08h00 | Par Actuagri

Des dégradations sur le parcours du « Convoi de l’eau ».

Un parcours de golf et une exploitation agricole situés dans la Vienne ont subi des actes de vandalisme le 20 août dernier.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © IStock

Un parcours de golf et une exploitation agricole situés dans la Vienne ont subi des actes de vandalisme le 20 août dernier.

Le golf de Beaumont Saint-Cyr, situé près de Poitiers, a subi dimanche 20 août des dégradations significatives lors du passage du Convoi de l’eau, qui a stationné à proximité. « Des participants au convoi de l’eau viennent de dégrader un green du golf de Beaumont Saint-Cyr, signé du logo des Soulèvements de la Terre », a immédiatement dénoncé la préfecture du département de la Vienne, déplorant « une dégradation intolérable ». Selon Christophe Jaulin, le directeur du parc de loisirs, qui s’est exprimé dans la presse locale, des témoins rapportent qu’« une vingtaine de personnes cagoulées » auraient coupé le grillage « avant de saccager un green à l’aide d’un râteau et d’un drapeau » et de « casser une vanne d’eau ».

 

DES ACTES INCOMPREHENSIBLES

Le responsable comprend d’autant moins ces actes que le golf a mené de nombreuses actions pour économiser l’eau. « Depuis plus deux ans, à Saint-Cyr, on n’arrose plus que les départs et les greens de chaque trou, cinq minutes par nuit », a expliqué Christophe Jaulin à la Nouvelle République. « Pour les 18 trous, ça représente une demi-heure d’arrosage. On a divisé par deux notre consommation annuelle d’eau. »

« Voilà donc les moyens d’action « pacifiques » de ceux qui, prétendant défendre une « cause », dégradent, détruisent, saccagent le travail et l’outil de travail d’autrui », a réagi le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau sur X (ex-twitter), estimant qu’il n’y aura « jamais de dialogue possible avec ceux qui entendent imposer leur loi par la violence ». La FNSEA 86 a également signalé lundi 21 août des dégradations subies par une exploitation située à Vouillé, toujours sur le passage du convoi. La gendarmerie s’est déplacée sur place et une plainte a été déposée. Après quatre jours de traversée de la Vienne, le « convoi de l’eau » a quitté la Vienne pour l’Indre-et-Loire (37) mardi 22 août puis le Loir-et-Cher (41) les 23 et 24 août, le Loiret (45) le 25 et Paris le 26.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique