L'Eure Agricole Et Rurale 18 octobre 2018 à 16h00 | Par C.Savoye

Des barrières contre la peste porcine africaine

En France, des barrières ont été mises en place pour limiter les possibilités de passage des sangliers.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © oncfs

La peste porcine africaine(PPA) progresse en Europe.Détectée dans les Ardennes belges depuis le13 septembre, la PPA entraîne la mort à court terme de la première population cible,les sangliers (89 à ce jour).

Les départements frontaliers des Ardennes, de la Meuse,de la Meurthe et Moselle et dela Moselle, outre les mesures d’interdiction de toute activité forestière (chasse, exploitationforestière, promenade…) dans la zone d’observation renforcée(Zor) des 15 kms, ont décidé de mettre en place lorsque cela est possible une barrièrepour limiter les possibilités depassage des sangliers…

Non transmissible à l’homme,la PPA s’installe sur un territoireet y demeure. Sa confirmation sur le territoire français serait catastrophique pour la filière.Ainsi à l’image de ce qui se déroule en Belgique, on peut craindre un impact sur les cours et donc sur toute l’économiedu porc (baisse de 20 % descours, perte hebdomadaire pourl’élevage de porcs français : 7 millions d’euros).

Afin de limiter au maximum les voies maitrisables d’extensionde l’épizootie, il faut suivre lesmesures de préventions sanitaires: biosécurité maximale dans tous les élevages, en particulierautour des transporteurset de l’ensemble des personnesentrant dans les élevages ; renforcement des clôtures deprotection pour les élevagesplein air ; arrêt des ventes de porcelets aux détenteurs nonrépertoriés par l’ARICHN. Cedernier point est fondamental, l’entretien de porcs non enregistréspar des particuliers ou des agriculteurs constitue avec les sangliers, dans les pays où la PPA est installée, un relais systématique de la maladie.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui